Nantes-Angers: La ligne SNCF désormais rénovée, mais pas de temps de trajet de gagné

TRAVAUX Le gros chantier de renouvellement de voies débuté en janvier est désormais achevé...

Julie Urbach

— 

Le chantier de la ligne Nantes Angers s'est déroulé de nuit
Le chantier de la ligne Nantes Angers s'est déroulé de nuit — SNCF Réseau

La ligne la plus fréquentée des Pays de la Loire méritait bien le plus gros chantier SNCF de la région de cette année. Démarrés en janvier, les importants travaux de renouvellement de voies de la ligne Nantes-Angers viennent de s'achever. Il faut dire qu’avec environ 150 trains TGV, TER, et fret quotidien, soit plus de 10.000 voyageurs, l’axe en avait bien besoin. « La durée de vie des composants est d’environ 40 ans », renseigne-t-on chez SNCF Réseau, chez qui cette ligne, mise en service depuis 1848, est une priorité.

Au total, 45 km de rails ont été changés, 68.000 tonnes de ballast ont été installés, le même nombre de traverses en béton… Le tout entre 22h à 6h. « Grâce à ces trains, la suite rapide, on peut avancer d’un kilomètre par nuit, sans trop gêner la circulation des trains, se félicite Nicolas Guével, directeur d’opérations Bretagne-Pays de la Loire. Mais la logistique est importante, même de jour, afin d’acheminer les matériaux ! » Ce chantier exceptionnel, à hauteur de 62 millions d’euros, a mobilisé 500 personnes. 

Les trains retrouvent leur vitesse (mais pas plus !)

Avec la première phase, réalisée en 2013, environ 150 km de rails, traverses et ballast ont été au total changés entre Nantes et Angers. Si SNCF Réseau annonce qu’il n’y aura pas d’autres travaux sur la ligne dans les 25 ans à venir, les usagers ne doivent cependant pas s’attendre à un temps de parcours tellement réduit. Les incidents devraient cependant être moins fréquents et le taux de régularité de 92,4 % de la ligne encore amélioré, comme le « confort » des passagers.

>> A lire aussi : La région veut améliorer la fiabilité de la ligne Nantes-Angers

En fait, les TGV ont repris leur vitesse (jusqu’à 220 km/h sur certaines portions) initiale, comme avant les travaux, et rejoindront Paris, pour les directs, en 2h05. C’est en juillet qu’interviendra la toute petite réduction du temps de trajet de huit minutes, permise par la mise en service de la LGV au niveau de Sablé. La durée d’un trajet direct vers la capitale passera alors sous la barre symbolique des deux heures.

Les prochains gros chantiers

Deux gros chantiers du même type sont prévus par SNCF Réseau en Pays de la Loire : Entre Nantes et La Roche sur Yon en 2019, et entre Angers et Le Mans en 2020.