Nantes: Où en sont les engagements de Johanna Rolland?

POLITIQUE A mi-mandat, la maire (PS) de Nantes assure que 44 % de ses engagements de campagne sont déjà lancés…

Julie Urbach

— 

Johanna Rolland, marie de Nantes
Johanna Rolland, marie de Nantes — L. Venance/ AFP

Il y a près de trois ans, Johanna Rolland (PS) remportait les élections municipales à Nantes. Celle qui avait fait campagne autour de 212 engagements a tenu, à mi-mandat, à « rendre compte en transparence de l’action menée ». Le site de la ville publie, ce lundi, un tableau (malheureusement peu lisible) récapitulatif des mesures et leur état d’avancement.

Selon la mairie, 44 % d’entre elles ont déjà été réalisées, 50 % sont lancées et 6 % n’ont pas été initiées. En y regardant de plus près, ce bon bilan cache une réalité un peu plus nuancée, mais la démarche est à saluer. Ce qu’on en retient.

Ce qui a été réalisé

Si la rénovation du passage Pommeraye, le Miroir d’eau ou l’extension du Musée d’arts fait partie des grandes réalisations, la labellisation French Tech, le succès de l’appli Nantes dans ma poche, ou encore l’accueil de 171 nouvelles entreprises en trois ans sont soulignées par la majorité.

>> A lire aussi : Notre reportage lors de l'inauguration du Miroir d'eau, en septembre 2015

Côté promesses chiffrées, celle de construire 3.000 logements neufs par an a été respectée pour le moment. On compte aussi 97 nouvelles parcelles de jardins partagées, soit la moitié de l’objectif. On est aussi dans les temps avec 220 nouvelles places en crèches sur 400. L’engagement de 400 emplois d’avenir est rempli.

Si certains s’interrogent sur leurs finalités, les conseils des usagers de l’espace public, de la nuit ou encore le conseil égalité hommes-femmes ont vu le jour. Autre proposition pour « renouveler le dialogue citoyen », le grand débat sur la Loire faisait partie du programme de 2014.

Ce qui va arriver

En plus de projets d’ampleur (MIN, nouvelle gare, Arbre aux hérons…) des milliers de logements neufs sont déjà programmés dans les nouveaux quartiers Mellinet, Erdre Porterie ou à la place de l’ancienne maison d’arrêt. Côté urbanisme toujours, « l’objectif de pouvoir faire le tour de l’île de Nantes à vélo » sera en partie réalisé au nord avec le réaménagement des berges dont les impressionnants travaux ont déjà bien commencé. Pas loin, les halles Alstom du quartier de la création seront livrées à partir de cette année.

>> A lire aussi : Les travaux de transformation des berges nord de l'île de Nantes sont bien lancés

Côté transports, l’engagement de créer 3 nouvelles lignes de Chronobus avance avec le lancement de la C9 et la C20 en septembre 2018 et le prolongement de la C3 (Armor) et la C2 (gare sud). L’arrivée des busways électriques était aussi un engagement de campagne. Les objectifs de stationnement sont enfin en passe d’être remplis avec 1.680 places engagées, dont 1.000 dans le centre-ville.

Ce qui est lancé mais encore peu concret

Proposition émanant de l’accord d’entre deux tours avec EELV, la connexion entre les lignes 1 et 2 et la mise en place d’une rocade tramway n’en est qu’à son balbutiement. Rien n’a bougé mise à part « le prolongement de la ligne 1 à Babinière prévu d’ici fin 2021 ».

Un peu plus avancée, la desserte du nouveau CHU « dès son ouverture » (repoussée en 2026) avec la création d’une nouvelle ligne sur l’île de Nantes a bien été évoquée, mais le tracé, ainsi que le calendrier précis, ne sera connu qu’en 2019…

On attend aussi les conclusions des études pour la mise en place effective de la vidéoprotection. Sur la sécurité justement, la Maison de la tranquillité a pris du retard pour cause de travaux.

Ce qui est au point mort

Il reste encore trois ans et pourtant peu de projets sont encore à lancer, selon le bilan de la maire. Parmi eux, la réalisation de deux nouvelles salles festives, la question du transport des personnes âgées ou encore l’animation du site antique du couvent des Cordeliers.

Le programme de Johanna Rolland promettait aussi plusieurs expérimentations comme des logements sociaux tout en bois. Le déménagement des archives municipales, évoqué, n’est pas encore à l’ordre du jour.