Nantes: Box'n services, la conciergerie à portée de main

ECONOMIE La start-up nantaise installe des casiers pour faciliter les transactions entre clients et artisans...

Frédéric Brenon
— 
Marion Tesson, fondatrice de Box'n services, devant des casiers installés par sa société.
Marion Tesson, fondatrice de Box'n services, devant des casiers installés par sa société. — F.Brenon/20Minutes

Et si la proximité d’un simple casier vous facilitait le quotidien ? C’est ce que tente de démontrer depuis un an Marion Tesson, fondatrice de la société Box’n services. Cette fille d’entrepreneurs a lancé dans l’agglomération nantaise une activité inédite de conciergerie connectée.

Le concept, « découvert en Belgique » mais également très répandu aux Etats-Unis, permet de proposer des prestations de pressing, repassage, cordonnerie, double de clés, réparation de mobile, remplacement de pile de montre ou livraison de colis, sans contrainte horaire ni déplacement.

Treize sites équipés dans l'agglo nantaise

Un casier sécurisé, théoriquement accessible 24h/24, sert d’interface entre le client et l’artisan prestataire. « Pour une veste à nettoyer, par exemple, on la dépose dans un casier qu’on ferme avec un code à chiffres, explique Marion Tesson. On renseigne sur notre site Internet le choix de la prestation et un artisan passe la prendre. Il traite la demande et redépose la veste dans un casier. Le client est averti en temps réel et n’a alors plus qu’à la récupérer. » Une nouvelle application mobile (Android et IOS) facilite depuis peu les échanges.

Pour l’heure, treize sites (deux galeries commerciales, deux parkings souterrains, une salle de sport et huit entreprises) sont équipés de quatre à douze casiers chacun. « L’objectif est d’être au plus près du parcours quotidien des gens afin de leur faire gagner du temps sur des tâches vécues généralement comme des corvées. »

Pas de différence de prix

Etonnamment, les prestations sont aux mêmes tarifs qu’en boutique. Par exemple, 7,50 euros le pressing de veste ou 17,50 euros la pose de patins aux chaussures. « L’intérêt pour l’artisan est de développer une activité complémentaire grâce au digital », justifie la créatrice de Box’n services, laquelle facture également un abonnement à l’hébergeur des casiers.

La « montée en puissance des commandes » permet désormais à la start-up d’envisager le déploiement de quatre à cinq sites supplémentaires sur l’agglomération nantaise d’ici fin 2017. Et d’ajouter de nouvelles prestations. « On a des demandes pour des livraisons de paniers de légumes et des bouquets de fleurs. On y travaille », confirme Marion Tesson.

Box’n services vient aussi de se lancer sur Rennes (deux sites) avant, « si tout va bien », Bordeaux et Paris.