VIDEO. Famille disparue à Orvault: Le beau-frère de Pascal Troadec a avoué le quadruple meurtre

ENQUETE Une histoire d’héritage et de pièces d’or serait bel et bien le mobile du meurtre…

Noémie Seguin

— 

Domicile de la famille Troadec à Orvault près de Nantes. S.Salom-Gomis
Domicile de la famille Troadec à Orvault près de Nantes. S.Salom-Gomis — SIPA

Serait-ce la fin du mystère dans la macabre affaire des disparus d’Orvault ? Selon une information de Presse Océan et  RTL, confirmée par une source proche de l’enquête, le mari de la sœur de Pascal Troadec, a avoué aux enquêteurs le meurtre de la famille.

>> A lire aussi : La piste d'un différend familial autour de l'argent sérieusement explorée

Dimanche, l’enquête avait pris un nouveau tournant  avec le placement en garde à vue de la sœur et du beau-frère du père de famille âgé de 49 ans. Dans un premier temps, le beau-frère avait affirmé à la police ne pas avoir vu Pascal et sa famille depuis longtemps. Or, son ADN avait été retrouvé dans la maison d’Orvault et dans la voiture de Sébastien Troadec, le fils lui aussi disparu et dont le véhicule soigneusement nettoyé avait été retrouvé à Saint-Nazaire.

Haine et jalousie

Le mobile du meurtre serait une question d’argent : un héritage, quelques pièces d’or, que Pascal Troadec n’aurait pas partagé avec sa sœur et son beau-frère et qui aurait nourri la haine et la jalousie de ce dernier.

Acculé et face à ses mensonges, le suspect aurait fini par avouer aux enquêteurs le quadruple meurtre familial. Aucun élément supplémentaire n’est disponible quant à la sœur de Pascal Troadec, si ce n’est que son ADN n’a pas été retrouvé dans la maison d’Orvault, contrairement à celui de son mari. À ce stade, le meurtrier présumé n’aurait donné aucune indication sur l’endroit où pourraient se trouver les corps du couple Troadec et de leurs deux enfants.