VIDEO. Famille disparue à Orvault: Ce que l'on sait sur l'enquête

ENQUETE Les derniers élements de l'enquête indiquent que le sang du père, de la mère et du fils ont été retrouvés au domicile familial près de Nantes...

Frédéric Brenon

— 

Le domicile de la famille Troadec, à Orvault, près de Nantes.
Le domicile de la famille Troadec, à Orvault, près de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Les nombreuses traces de sang relevées par la police scientifique au domicile de la famille Troadec à Orvault ont parlé. Les échantillons sanguins correspondent à l’ADN du père de famille, Pascal, de son épouse, Brigitte, et du fils aîné, Sébastien. Mais le sang de Charlotte, la fille de 18 ans, n'a pas été retrouvé.

>> A lire aussi : Famille disparue à Orvault. Le fils Troadec était au même lycée qu'Arthur de Ligonnès

« De nouveaux prélèvements ont été réalisés dimanche et sont en cours d’analyse », indique le procureur de la République, Pierre Sennès. Les taches de sang se trouvaient au sol et sur des objets personnels, à l’étage, dans l’escalier et au rez-de-chaussée. Certaines avaient été essuyées.

Il est prématuré de désigner un suspect

Les quatre membres de la famille Troadec n’ont plus donné le moindre signe de vie depuis le 17 février. Si le contexte de violences graves « semble désormais établi », ces nouveaux éléments ne suffisent pas, toutefois, à orienter la culpabilité vers une personne en particulier, précise le procureur. « En l’état des investigations, il est prématuré de désigner nominativement des personnes qui pourraient être considérées comme suspectes », insiste-t-il.

L’intervention d’un tiers n’est pas exclue

Le parquet de Nantes, qui a ouvert ce lundi une information judiciaire pour « homicides volontaires, enlèvements et séquestrations », n’exclut d’ailleurs pas l’intervention d’une ou plusieurs tierces personnes.

« Les circonstances entourant la commission des faits demeurent indéterminées et ne permettent pas de savoir si nous avons affaire à un drame familial ou à l’intervention d’une ou plusieurs personnes étrangères à la famille », assure le procureur.

>> A lire aussi : Famille disparue à Orvault. L'histoire des Troadec rappelle celle des Dupont de Ligonnès

Ces dernières heures, les enquêteurs s’interrogeaient plus particulièrement sur la personnalité troublée du fils aîné, Sébastien, 21 ans. Sa voiture, une Peugeot 307 stationnée à Orvault juste avant la disparition, n’a toujours pas été retrouvée.