Préjuce Nakoulma, le nouvel attaquant du FCN.
Préjuce Nakoulma, le nouvel attaquant du FCN. — D.P. / 20 minutes

FOOTBALL

FC Nantes: «Je ne suis pas un Messi ou un Ronaldo», Nakoulma préfère ne pas trop se survendre

La dernière recrue du mercato nantais a été présentée, ce mardi midi, à la Jonelière...

Cette fois, c’est sûr, il est bien là. Attendu depuis une semaine par le FC Nantes, Préjuce Nakoulma (29 ans) a été présenté, ce mardi midi, à la Jonelière. Après avoir résilié son contrat avec Kayserispor (D1 turque) fin décembre, le milieu offensif ou attaquant burkinabé s’est engagé pour deux ans et demi avec le FCN.

« Il a des caractéristiques différentes des autres attaquants qu’on a dans l’effectif, apprécie le coach Sergio Conceição, qui a été conseillé par Paulo Duarte, son compatriote, sélectionneur du Burkina Faso. C’est un joueur rapide, explosif et qui peut jouer à toutes les places devant. C’est une nouvelle solution pour nous, c’est bien. » Entretien avec Préjuce Nakoulma, qui sera qualifié et à disposition du coach, samedi pour le déplacement à Metz.

>> A lire aussi : FC Nantes-OM: Les six faits marquants d'une soirée de pur bonheur pour les fans du FCN

Pourquoi êtes-vous arrivé plus tard que prévu ?

Je voulais arriver plus tôt, mais ça n’a pas été le cas. J’étais malade. On a eu une petite fête après la Coupe d’Afrique des Nations [le Burkina Faso a fini 3e de la CAN], mais la raison principale était ma maladie. On a joué dans un climat particulier, six matches dans une température à 40 degrés, ce n’est pas facile.

>> A lire aussi : FC Nantes: Nakoulma est arrivé à Nantes vendredi midi, le club ne l'a su que le soir!

Pourquoi avoir choisi le défi nantais ?

Quand on a l’occasion de jouer dans le championnat de France, avec des gens qui veulent vraiment de toi, pourquoi ne pas le faire ? La Turquie commence à vouloir monter alors que le championnat français est déjà médiatisé. J’avais déjà fait trois ans là-bas [deux ans à Mersin İdman Yurdu et six mois à Kayserispor], je voulais changer d’air. Le FC Nantes a fait tout son possible pour que je vienne. Et j’ai senti tout de suite que le coach [Sergio Conceição] me voulait vraiment. Je ne suis pas un Messi ou un Ronaldo. À moi de prouver au coach qu’il n’a pas eu tort de me faire venir.

>> A lire aussi : FC Nantes: «Je voulais Messi et Ronaldo, mais ce n'était pas possible», ironise Conceição

Quel type de joueur êtes-vous ?

Je préfère ne pas me qualifier, je vous laisse le temps de le faire…

Mais, à quel poste préférez-vous évoluer ?

J’ai joué à différentes positions à la CAN. Je peux évoluer pratiquement partout devant, je n’ai pas vraiment de préférence. Après, je ne vais pas vous promettre de marquer 20 buts, mon objectif est le collectif.

Vous étiez en tribune à la Beaujoire, dimanche, pour FCN-OM (3-2). Qu'avez-vous pensé de ce match ?

L’équipe était agressive. Elle a beaucoup joué au ballon et a été dix fois meilleure [que l’OM]. On a un très bel effectif. Je suis vraiment pressé de m’entraîner et de découvrir le public qui a été fantastique dimanche. Je ne suis pas là pour regarder la ville de Nantes.

>> A lire aussi : FC Nantes-OM: Gillet est content d'avoir offert «un cadeau de Saint-Valentin» à la Brigade Loire