FC Nantes : Cité dans le « Football Leaks », Emiliano Sala a tenu « à éclaircir les choses »

FOOTBALL L’attaquant nantais, mise en cause dans cette enquête, a répondu sur son compte Twitter samedi…

David Phelippeau

— 

L'attaquant nantais Emiliano Sala.
L'attaquant nantais Emiliano Sala. — DAMIEN MEYER / AFP

Il n’a jamais parlé de cette affaire, c’est désormais chose faite. Emiliano Sala, l’attaquant du FC Nantes, a posté un tweet, samedi, pour évoquer les révélations de presse « à (son) égard concernant de l’évasion fiscale ».

Au passage, le joueur ne confirme pas et ne dément pas non plus les informations parues le concernant. Sala fait partie en fait des cinq joueurs, tous Argentins [Di Maria, Pastore (PSG), Ocampos (Milan, ex-Marseille) et Lucho Gonzalez (ex-Marseille)] et résidents fiscaux français à un moment ou à un autre de leur carrière, pour lesquels le Parquet national financier (PNF) est en train de vérifier la possibilité d’un « blanchiment de fraudes fiscales aggravées », selon le journal L’Equipe. L’Italo-Argentin de 26 ans a été cité pour avoir bénéficié d’un circuit d’évasion passant par les Pays-Bas, direction le paradis fiscal des Iles Vierges britanniques. Mediapart évoque une somme relativement faible à l’échelle de l’enquête « Football Leaks » : 23.310 euros.

>> A lire aussi : «Football Leaks»: Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire

« Je tenais à éclaircir les choses, écrit Emiliano Sala. Je suis arrivé en France à l’âge de 20 ans, grâce aux Girondins de Bordeaux, qui me suivaient depuis l’âge de 15 ans. Depuis ce temps, le seul et unique revenu que j’ai perçu est mon salaire de joueur, payé par le club, et rien d’autre. »

>> A lire aussi : «Football Leaks»: Quand Adidas rémunérait Lucho Gonzalez directement dans un paradis fiscal