Loire-Atlantique: En 2021, les trains ne passeront plus au milieu de la raffinerie de Donges

INDUSTRIE L'enquête publique du projet très attendu sera lancé en juin...

F.B.

— 

La raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), deuxième site pétrolier de France. / AFP PHOTO / JS Evrard
La raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), deuxième site pétrolier de France. / AFP PHOTO / JS Evrard — AFP

Environ 60 trains (TGV, TER, fret), transportant plusieurs milliers de voyageurs et des marchandises, circulent quotidiennement sur l’axe Nantes-Saint-Nazaire-le Croisic. Spectacle toujours étonnant, la voie ferrée traverse à Donges un site industriel de 350 hectares comprenant la raffinerie Total, l’unité Antargaz de gaz de pétrole liquéfié et un stockage de carburants de la SFDM.

Trois industries sensibles présentant des risques élevés. Voilà pourquoi le contournement ferroviaire du secteur est à l’étude depuis plusieurs années.

Travaux en 2018

Lentes et compliquées, les discussions entre les différents partenaires ont abouti ces derniers jours à un accord pour un passage de la voie ferrée au nord de son tracé actuel, entre le bourg de Donges et la raffinerie. Le calendrier a également été confirmé.

L’enquête publique sera lancée en juin prochain. Le coup d’envoi des travaux est espéré pour 2018. La mise en service du contournement ferroviaire est prévue pour fin 2021.

Le projet, estimé à 147 millions d’euros, sera cofinancé par les collectivités, l’Etat, l’Union européenne, le Grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire, SNCF réseau et Total. Ce dernier entend profiter du départ de la voie ferrée pour développer le site de raffinage, le deuxième plus important en France.