Nantes: Deux portes du périphérique bientôt réaménagées

CIRCULATION Le devenir des portes de Gesvre et de Rezé est à l'ordre du jour du conseil métropolitain de vendredi...

Julie Urbach
— 
Le périphérique de Nantes (porte de Rezé)
Le périphérique de Nantes (porte de Rezé) — J. Urbach/ 20 Minutes

Les travaux ne vont pas s’arrêter de si tôt sur le périphérique nantais. Alors que la création d' une troisième voie va bientôt commencer entre les portes d’Orvault et de Rennes, deux chantiers importants vont être à l’ordre du jour du conseil métropolitain de ce vendredi.

Les élus vont notamment se pencher sur le devenir de la porte de Gesvres et de la porte de Rezé. Ces deux points noirs vont subir des travaux afin d'« améliorer les conditions de circulation », « la résorber et la fluidifier », tout en « participant au développement économique et urbain de la métropole. »

La porte de Rezé reconfigurée pour accueillir le MIN

Avec actuellement une fréquentation de 50.000 véhicules par jour, la circulation devrait se densifier ces prochaines années avec le déménagement du MIN, qui accueillera 130 entreprises en 2018. Ainsi, il est prévu d’aménager deux giratoires aux extrémités des bretelles du périphérique et des voies d’évitement (notamment un pour un accès direct au MIN) « afin d’éviter les bouchons qui se forment dès que l’on approche des bretelles de sortie ».

Image de la porte de Rezé réaménagée
Image de la porte de Rezé réaménagée - AUP

Surtout, pour favoriser les autres modes de déplacement, des feux rouges seront installés pour donner la priorité au Chronobus C4. Des cheminements réservés aux piétons et cyclistes seront aménagés sur une passerelle au-dessus du périphérique. « Un parking-relais sera aménagé aux abords des Sorinières pour que les gens abandonnent petit à petit la voiture », infique Michel Lucas, vice-président de Nantes métropole. Les travaux dureront un an, de l’automne 2017 à fin 2018 pour l’ouverture du MIN.

Un nouvel échangeur porte de Gesvres

Concernant la porte de Gesvres, qui permet les échanges entre périph Nord et périph Est, « de meilleures conditions de circulation sont à venir », promet Bertrand Affilé, vice-président aux transports à Nantes métropole. Concrètement, la section à 2x1 voie va disparaître pour un échangeur à 2x2voies, permettant une continuité du flux.

Les travaux, qui « perturberont la circulation » commenceront en 2019, après la fin des opérations en cours entre les portes de Rennes et de la Chapelle. Une enveloppe de 48 millions d’euros (75 % financés par l’Etat) y sera consacrée.