Coupe de France: Le Poiré-sur-Vie éliminé, le petit Paul, 7 ans, fils du coach, devra aller à l'école...

FOOTBALL Le Petit Poucet de la compétition, qui évolue en DH, a été sorti (0-1), ce mardi soir, contre Strasbourg (Ligue 2), en 16e de finale de l'épreuve...

David Phelippeau

— 

La déception des Genôts à l'issue de l'élimination.
La déception des Genôts à l'issue de l'élimination. — D.P. / 20 minutes

Face aux médias, le petit Paul, 7 ans, à la droite de son père, n’a pas décroché un sourire. Et pour cause : le fils du coach du Poiré-sur-Vie Benjamin Guillou ne pourra pas faire l’école buissonnière mercredi matin…

C’était convenu, en cas de qualification du Petit Poucet de la Coupe de France contre Strasbourg (L2), il était exempté d’école. Loupé. Le Poiré, leader de DH, s’est incliné par le plus petit des écarts (0-1) contre une solide, mais peu efficace formation strasbourgeoise.

>> A lire aussi : Coupe de France: Le Racing chez les amateurs du Poiré, Sarreguemines donne ses secrets pour faire tomber une L2

« Il y a un vrai sentiment de frustration, reconnaît Johann Heyman, entré en attaque en seconde période. Il nous a manqué ce petit but pour pouvoir rêver. On sentait qu’il y avait quelque chose à faire, mais on n’a pas su marquer sur nos temps forts en deuxième mi-temps. »

Une seule occasion franche

En première, en revanche, les Genôts, poussés par plus de 3.500 spectateurs, ont bu la tasse… en encaissant dès la 9e minute un but de l’ancien Marseillais Gragnic. Le gardien vendéen Brian Picart a toutefois réussi à maintenir à flot ses hommes en sortant (par miracle parfois) des grosses parades.

« Je savais qu’on aurait des moments difficiles, notamment en première période. La question était de savoir si dans nos temps forts, on allait faire vibrer le stade de l’Idonnière et mettre le doute dans l’esprit de nos adversaires. C’est le cas, on a fait lever le public ! » Surtout quand Heyman a failli tromper le gardien de but strasbourgeois Landri Bonnefoi (54e).

Quasiment la seule occasion franche pour le Poiré-sur-Vie sur ce match globalement maîtrisé par les hommes de Thierry Laurey. « J’ai dit aux joueurs dans les vestiaires qu’on allait maintenant ouvrir le Tome 2 du Poiré, conclut Benjamin Guillou, le coach. Il y a encore plein de pages à écrire. » Tout comme pour le petit Paul, ce mercredi matin…

>> A lire aussi : Football: Le Poiré-Strasbourg en Coupe de France, l'affiche qui te replonge dans les années National