Nantes: Le Grand éléphant à l'arrêt pendant trois mois pour changer de moteur

MACHINES DE L'ÎLE Une très grosse révision est prévue jusqu'en février 2018...

J.U.

— 

Le grand éléphant des Machines de l'île de Nantes
Le grand éléphant des Machines de l'île de Nantes — L. Venance / AFP

Préparez-vous à passer Noël sans votre pachyderme préféré. Alors que le Grand éléphant des Machines de l’île a fêté son 10e anniversaire cet été et a déjà parcouru plus de 20.000 km, c’est le moment pour lui de s’offrir la plus grande révision de sa vie, à partir de ce lundi. « Il va être démonté pièce par pièce, complètement poncé, équipé de nouvelles oreilles... », a expliqué Pierre Orefice, le directeur des Machines. Les opérations vont durer trois mois, jusqu’à son réveil programmé le 10 février.

>> A lire aussi : Les Machines de l'île ont vendu plus de 4 millions de billets depuis 2007

Rénovation inédite

Surtout, l’éléphant de 48 tonnes va se doter d’un nouveau moteur, qui limitera le rejet de particules fines et rendra ses voyages plus silencieux. Les Machines ont fait le choix d’un hybride, mix entre essence et électricité, pour remplacer l’actuel diesel, jugé surdimensionné (420 cv contre 150 pour le nouveau).

Cette rénovation inédite, nécessaire «pour assurer les dix prochaines années de service», l’est aussi par son budget: 770 000€ hors taxes, majoritairement financé par Nantes métropole. Les visiteurs pourront suivre l’avancée des travaux sous les Nefs, puis depuis les coursives de l’atelier des Machines, accessibles avec un billet pour le Carrousel ou pour la Galerie.

Long Ma de sortie à partir de vendredi

En attendant, c'est Long Ma, que l'on avait découvert en 2015, qui assurera l'interim. Le cheval-dragon sortira de l'atelier à partir de vendredi, pour laisser de la place aux opérations réalisées sur le pachyderme. La créature mécanique sera visible à l'entrée des Nefs, mais ne devrait cependant ni déambuler ni cracher du feu.