Nantes: La police municipale se déploie désormais dans les quartiers

SÉCURITÉ Depuis mercredi, des patrouilles de policiers municipaux sont organisées dans tous les quartiers nantais...

Frédéric Brenon

— 

Une patrouille de police municipale (illustration).
Une patrouille de police municipale (illustration). — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Répondre à la demande d’une police de proximité dans les quartiers. C’est l’objectif de « l’îlotage » mis en place à partir de ce mercredi dans tous les quartiers de la ville de Nantes. Concrètement, alors qu’ils patrouillaient essentiellement en centre-ville, les policiers municipaux seront désormais positionnés du lundi au vendredi, de 10 h à 19 h, dans des secteurs parfois délaissés par la police nationale.

En complément de la police nationale

« Ils interviendront à pied, à vélo, en transport en commun aussi, à l’écoute des habitants et des commerçants », justifie la mairie de Nantes. Leurs missions seront les incivilités, les problèmes de stationnement, les conflits de voisinage… « Les questions de délinquance et de stupéfiants restent du domaine de la police nationale », précise la ville. Vingt agents supplémentaires ont été recrutés pour faciliter ce déploiement, ce qui porte l’effectif total à 115 policiers municipaux.

La mairie s’est aussi engagée à leur fournir des gilets pare-balles perfectionnés, des bâtons de défense télescopiques, des caméras piétons et des lanceurs de flash-ball à utiliser « en dernier recours ».

Un numéro et un site Internet dédiés

Ce 1er février coïncide également avec l’ouverture d’un numéro de téléphone (02 40 41 99 99) et d’un site Internet dont le but sera d’enregistrer les demandes des habitants en matière de sécurité et tranquillité publique.

La réponse sera apportée une semaine après au plus tard, s’engage la mairie. S’il s’agit d’un sujet complexe, un suivi personnalisé sera assuré par un interlocuteur dédié. Ces deux outils devancent la future Maison de la tranquillité publique dont l’ouverture à la Manufacture est reportée.

Vidéosurveillance

En parallèle, huit communes de la métropole nantaise ont engagé une étude conernant l'installation de caméras de vidéo-surveillance sur leur territoire, ce qui serait une première. Leurs retours sont en cours d'analyse par Nantes métropole.