Nantes: Une semaine après la disparition de Mouhamed, une marche «pour se donner du courage»

FAITS DIVERS L'inquiétude grandit chez les proches de cet étudiant nantais de 18 ans. Ils participeront à une marche ce samedi à 14h...

Julie Urbach

— 

Des affiches ont été collées à Nantes par les proches de Mouhamed Kamara, pour tenter de le retrouver
Des affiches ont été collées à Nantes par les proches de Mouhamed Kamara, pour tenter de le retrouver — J. Urbach/ 20 Minutes

Toujours aucune piste. Une semaine après la disparition de Mouhamed Kamara, cet étudiant nantais de 18 ans, le mystère reste entier autour de son absence. Malgré des recherches menées en Loire et un avis de disparition diffusé massivement sur les réseaux sociaux, on ne sait toujours pas ce qui a pu arriver à ce jeune homme, inscrit à l’institut d’économie et de management de Nantes.

Le contact a été perdu après qu’il a passé la soirée dans la discothèque Le Floride, dans la nuit de jeudi à vendredi dernier. « Momo », comme le surnomment ses amis, aurait été vu pour la dernière fois vers 6h.

Une marche ce samedi

Ses proches se mobilisent malgré l’angoisse qui grandit. Une marche à l'initiative d'amis et membres de la famille du jeune homme est organisée ce samedi après-midi, à 14h, au départ du LC Club, sur l'île de Nantes. «Pour se donner du courage», décrit l'évenement Facebook.

«Cette marche ce n'est pas pour rendre hommage, c'est pour se serrer les coudes, explique Adelaïde, la belle-soeur de Mouhamed, qui fait le déplacement de région parisienne. On essaye d'être patients mais c'est très difficile. Tant que la police n'a rien, c'est qu'on ne sait pas, donc on ne doit pas lâcher l'affaire.»

Beaucoup de questions

« On a mis des dizaines d’affiches, on va sûrement continuer ce week-end, indique Théo, un ami d’enfance de Mouhamed. Après une semaine, ça devient très très inquiétant mais j’y crois toujours. » Vendredi dernier, ils devaient rentrer ensemble en voiture à Nueil-les-Aubiers, dans les Deux-Sèvres, pour passer le week-end dans leurs familles.

« Il n’était pas chez lui, il ne répondait pas au téléphone, continue Théo. On se dit qu’il a fait une mauvaise rencontre… Il n’est pas du genre à partir comme ça, il aurait forcément tenu au courant un proche ou sa famille. J’ai énormément de questions et j’espère avoir les réponses un jour… » Adelaïde non plus ne croit pas à une fugue. «C'est un jeune homme qui aime sa famille, qui est très respectueux, qui obéit à sa mère... C'est impossible qu'il soit parti.»

Appel à témoins

La police a lancé lundi un appel à témoins concernant cette disparition qualifiée d’inquiétante. « Il était vêtu d’un jeans bleu clair, d’une veste grise, de chaussures type Jordan noires et d’une écharpe. De type africain, il a les cheveux bruns (dreadlocks, rasé sur les côtés), les yeux marron et mesure 1,85 m. »

Toute personne qui souhaiterait apporter des informations aux enquêteurs peut appeler le commissariat de Nantes au 02.53.46.70.00.