Nantes: Un enfant de 8 ans torturé et mort noyé dans une baignoire

JUSTICE La mère de la petite victime, ainsi que son compagnon, devraient être mis en examen pour «homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans» et «actes de torture et de barbarie»...

J.U. avec AFP

— 

Nantes, le 17 février 2015, le palais de justice, sur l'île de Nantes
Nantes, le 17 février 2015, le palais de justice, sur l'île de Nantes — Frederic Brenon / 20 Minutes

Ils ont été déférés vendredi soir en vue de leur mise en examen, à Nantes. Une femme et son compagnon sont soupçonnés d'avoir exercé des sévices et tué un enfant de huit ans. Le petit garçon avait été retrouvé mort noyé, mercredi à Saint-Herblain.

Le parquet de Nantes a requis leur mise en examen pour «homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans» et «actes de torture et de barbarie», ainsi que leur placement en détention provisoire.

Sévices très appuyés

Selon une source judiciaire, la femme présentée à un juge d'instruction serait la mère du petit garçon, qu'elle hébergeait avec son compagnon depuis septembre. Tous deux avaient été interpellés et placés en garde à vue mercredi, après la découverte du corps de l'enfant, retrouvé mort dans une baignoire.

L'autopsie a conclu à un décès par noyade, mais «semble-t-il dans un contexte de violences», son corps présentant plusieurs hématomes, a expliqué la source judiciaire. Depuis plusieurs mois, l'enfant aurait, «de manière régulière, fait l'objet de sévices très appuyés, de coups et à certaines occasions était entravé par des liens».

Selon Ouest-France, «des menottes et des colliers de serrage en plastique ont été découverts dans l’appartement». La famille n'était pas connue des services sociaux.