Les étudiants ont séché la manif

- ©2007 20 minutes

— 

A peine plus de 200 étudiants et lycéens se sont rassemblés une vingtaine de minutes hier après-midi place Bretagne pour une manifestation qui n'a jamais démarré. Le cortège s'est finalement retrouvé dans un amphi de fac de lettres pour débattre au chaud des perspectives d'évolution du mouvement contre la loi Pécresse. Malgré l'appel du président de l'université, les cours n'ont pu reprendre en fac de sciences et de lettres et ont été suspendus jusqu'à lundi. Par ailleurs, les parents de Pierre Douillard, le lycéen blessé à l'oeil par la police lors d'affrontements devant le rectorat il y a une semaine et demie, ont déposé plainte pour violence policière. Ils devraient être imités par les parents d'un autre lycéen blessé à la mâchoire dans les mêmes circonstances.