L'accueil s'améliore peu à peu pour les gens du voyage

F. B. - ©2007 20 minutes

— 

Après Saint-Sébastien, Nantes métropole a inauguré hier aux Sorinières sa seconde aire d'accueil moderne pour les gens du voyage. Situé aux confins de la commune, le terrain est doté de huit emplacements de 150 m2, d'autant de blocs sanitaires individuels et d'une zone de collecte des ordures. Le droit au séjour par emplacement s'élève à 1,50 euros la journée.

« L'aire est spacieuse, propre, bien équipée. Par rapport à ce qu'on voit ailleurs, c'est impeccable. Seul le prix de l'eau est trop cher », raconte Jimmy, arrivé avec sa famille il y a un mois. « Nous avons mis en place un système de télégestion et de prépaiement des factures d'eau et d'électricité. Cela oblige à maîtriser sa consommation, les habitudes sont bousculées », explique Alain Robert, président du syndicat mixte d'hébergement des gens du voyage. Douze autres communes de l'agglomération doivent accueillir des aires de ce type. Mais « les choses avancent très lentement », observe-t-on à Nantes métropole.