Nantes métropole étudie l'extension de la ligne 1 vers la Chapelle-sur-Erdre

TRANSPORTS La collectivité réfléchit à ajouter un arrêt au-delà de Ranzay, près de la Jonelière...

Frédéric Brenon

— 

La station de tramway Ranzay, sur la ligne 1, à Nantes.
La station de tramway Ranzay, sur la ligne 1, à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Dans le cadre du débat d’orientations budgétaires 2017, Nantes métropole a programmé des études sur une prolongation de la ligne 1 au nord-est de Nantes. La collectivité réfléchit à rallonger la ligne de tramway afin de rejoindre le site de la Babinière, à la Chapelle-sur-Erdre.

Le projet suppose d’ajouter environ 1 km de rails depuis Ranzay, l’un des deux terminus actuels (l’autre étant Beaujoire). Il suppose aussi de franchir l’Erdre par le pont de la Jonelière en longeant la voie ferrée empruntée par le tram-train. Le site de Babinière accueille d’ailleurs depuis 2014 une gare de tram-train, ainsi qu’un parking-relais.

Un dépôt pour des trams plus longs

Pourquoi cette extension ? Parce que Nantes métropole envisage sérieusement d’investir dans des trams plus longs (48 m au lieu de 40 m) afin d’offrir un gain de capacité à ses voyageurs. Mais pour faire circuler ces nouvelles rames, il faudrait un nouveau dépôt technique au nord de la ligne 1. Lequel pourrait donc être implanté du côté de Babinière, où Nantes métropole possède un peu de foncier.

>> A lire aussi : Nantes: Quels sont les projets de développement pour le tramway?

Un allongement de la ligne 1 permettrait également de renforcer la complémentarité avec la ligne de tram-train et de desservir les futurs locaux du Centre de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive (CREPS) des Pays de la Loire actuellement basés quartier Doulon.

La réflexion se poursuit. Une décision devrait être prise début 2017. Aucun chantier n’est de toute façon envisagé avant la fin du mandat (2020).

Du temps de Jean-Marc Ayrault, Nantes métropole a longtemps eu pour projet de relier les lignes 1 et 2 entre Ranzay et Recteur-Schmitt, en passant justement par Babinière. Mais ce raccordement, très coûteux, n'est plus d'actualité aujourd'hui.