Île de Nantes: Une nouvelle équipe pour piloter le projet urbain et aménager la partie ouest

URBANISME Les nouveaux maîtres d'œuvre auront pour mission principale d'intégrer le CHU et d'aménager un grand parc...

Frédéric Brenon

— 

La pointe ouest de l'île de Nantes.
La pointe ouest de l'île de Nantes. — IDN-V.Joncheray

Après Alexandre Chemetoff de 2000 à 2010, puis Marcel Smets et Anne-Mie Depuydt de 2010 à 2016, une nouvelle équipe de maîtrise d’œuvre vient d’être désignée pour piloter la suite du projet urbain Île de Nantes. C’est le groupement conduit par Jacqueline Osty et Claire Shorter qui a été retenu.

Paysagiste de formation, Jacqueline Osty a, notamment, réalisé la promenade des Sables d’Olonne, le parc Martin-Luther-King des Batignolles à Paris, ou le nouveau parc zoologique de Vincennes.

CHU et nouveau parc urbain

Nommée pour huit années, la nouvelle équipe aura pour missions principales de procéder à la mise en œuvre opérationnelle du quartier sud-ouest de l’île, de faciliter l’intégration du nouveau CHU (à partir de 2023) et d’aménager un grand parc urbain, soit un potentiel de 80 hectares.

Son intention est d’ailleurs de décaler au sud (à l’ouest du pont des Trois-Continents), afin de l’ouvrir sur la Loire, le parc prévu initialement sur les actuelles voies ferrées. Les logements envisagés en front de Loire effectueront, eux, le chemin inverse.

Plus de 6.000 logements déjà livrés

« Le projet de Jacqueline Osty nous a plu parce qu’il exprime un vrai travail d’innovation sur la place de la nature en ville. Sa vision du parc urbain, qui mêlera parc de proximité et parc d’ambition métropolitaine, est également originale », justifie Johanna Rolland, présidente de Nantes métropole.

>> A lire aussi : EN IMAGES. Nantes: A quoi ressemblera le nouveau CHU construit sur l'île

L’île de Nantes est actuellement l’un des plus grands projets de renouvellement urbain d’Europe. Près de 6.600 logements et 192.000 m2 de bureaux ont déjà été livrés depuis 2003, ainsi que 70 hectares d’espaces publics. Des chiffres qui pourraient encore presque doubler ces 15 prochaines années.