Nantes: Transports, sécurité, bruit... La ville fait des annonces pour améliorer la vie nocturne

SOCIÉTÉ Un plan d’actions pour tenter de rendre la nuit plus facile, plus vivante et plus sûre…

Frédéric Brenon

— 

Nantes, le  7 mars  2014, les bars et restaurants du quartier Bouffay un soir
Nantes, le 7 mars 2014, les bars et restaurants du quartier Bouffay un soir — Frederic Brenon / 20 Minutes

Après deux ans de concertation avec les citoyens et professionnels de la nuit, et à l’occasion de la réunion du second Conseil de la nuit, la mairie de Nantes a dévoilé mardi soir une série de mesures destinées à faciliter la vie nocturne. Elles s’adressent à « tous les types d’usages ». Pour la plupart, il faudra toutefois patienter encore un peu avant qu’elles se concrétisent.

Des transports plus tardifs

Dans le domaine des transports, la maire de Nantes, Johanna Rolland (PS), a annoncé qu’une extension au vendredi des horaires tardifs du samedi soir dans les transports en commun (trams, busway, chronobus et 7 lignes de bus jusqu’à 2h30) serait étudiée à l’échelle métropolitaine. Une refonte du service Luciole (desserte par navette des lieux de sortie entre 3h et 6h le jeudi et le samedi) est aussi à l’étude. La mise en service commercial des trams qui rentrent habituellement à vide au dépôt est également prévue pour l’été 2017 sur les lignes 2 et 3, ce qui pourrait ajouter trois passages aux usagers.

Plus de lumière, un peu moins de nuisances

Côté sécurité, une réflexion sur un renforcement de l’éclairage « là où le sentiment d’insécurité est le plus fort » est engagée. Des « bars responsables » offrant une solution de repli à des personnes se sentant en danger, ou un simple accès aux toilettes, pourraient être promus.

Pour réduire les nuisances sonores subies par les riverains, des « stations nocturnes », zones de l’espace public où les groupes pourraient s’arrêter discuter en fin de nuit, seront ciblées (par exemple le miroir d’eau, le square Daviais, le quai Ceineray), même s’il est permis de douter qu’elles séduisent véritablement les intéressés éméchés.

Pour réduire les nuisances olfactives, trois uritrottoirs, urinoirs urbains et écologiques inventés par des Nantais, vont être installés dans les « rues à pipi »

>> A lire aussi : Un poste de secours au Hangar à bananes (et d'autres mesures) contre les dangers de l'alcool

On pourra se marier le soir

Sur un volet plus festif, la mairie veut également autoriser en 2017 la proclamation des mariages en soirée, de 19 h à 23 h, le vendredi, une fois par mois, dans une ambiance personnalisée. Et va lancer un appel à projets pour l’organisation d’événements festifs et d’initiatives se déroulant la nuit.

« La nuit dans une ville, c’est un moment multiple. Il y a ceux qui dorment, qui travaillent, qui font la fête. Notre responsabilité, c’est de trouver les bons équilibres », justifie Johanna Rolland.