FC Nantes: Vitor Pereira (s'il vient) va «leur sortir les doigts du cul», selon un journaliste portugais

FOOTBALL Le technicien portugais de 48 ans est une des priorités du président Kita pour remplacer René Girard, mais il est très cher et très convoité...

David Phelippeau
— 
L'entraîneur portugais Vitor Pereira.
L'entraîneur portugais Vitor Pereira. — SERGEI SUPINSKY / AFP

Lundi après-midi, Philippe Mao, entraîneur intérimaire, assurera-t-il la séance de reprise des Canaris (19es de L1) ? Fort possible. Depuis le limogeage de René Girard - qui au passage a touché une indemnité ne comprenant que les six derniers mois de cette saison et non l’année et demie de contrat restante -, le président Kita s’ingénie à trouver un coach. En milieu de semaine, il a contacté Bruno Baronchelli (ancien adjoint de Der Zakarian) comme 20 Minutes l’a révélé vendredi matin. Pour l’instant, ce dossier est en stand-by car Baronchelli veut travailler avec un adjoint… très controversé au club.

En réalité, le président nantais a érigé au rang de priorité Vitor Pereira, piste évoquée par L’Equipe ce dimanche matin. Ce technicien de 48 ans est relativement méconnu malgré un palmarès déjà replet. Passé par le FC Porto avec qui il a été deux fois champion du Portugal, Pereira a aussi entraîné le club grec de l’Olympiakos où il a décroché le titre en 2015. Après une saison dans le club turc de Fenerbahçe (vice-champion), il a été limogé en début de saison à la suite de l’élimination en tour préliminaire de Ligue des champions face à Monaco.

Ce dimanche, 20 Minutes a joint Christophe Henrotay, agent du Portugais. Il est resté très discret sur le dossier de son client. « Il y a quelques équipes qui sont entrés en contact avec Vitor, a expliqué le représentant de Pereira. Son nom circule en France oui. » A part tresser des lauriers à son client, Henrotay n’en dira pas plus. Selon nos informations, des clubs chinois et le Red Bull Salzbourg (club autrichien) sont intéressés par son profil. Lille le convoite aussi.

En plus de la concurrence, le président Kita doit faire face à un entraîneur, réputé extrêmement cher. Mais, l’aspect économique ne ferait pas peur à WK, qui sait qu’une relégation en fin de saison lui coûterait tout aussi cher. En attendant, le dossier serait encore loin d’être bouclé. On devrait en savoir davantage dans les heures à venir.

Mais, le défi nantais peut-il intéresser Pereira, libre actuellement ? « Va-t-il accepter un challenge pour un club 19e de Ligue 1 ? s’interroge tout haut Marco Martins, correspondant en France du journal portugais Record. Il est toujours allé dans des clubs qui jouaient les premières places. »

Le profil du technicien ? « Un profil à la Vahid [Halilhodzic]. Il prend l’effectif qu’il a et va jouer sur le mental jusqu’au bout du bout. Il remettra tout le monde en concurrence. Il est plutôt offensif. C’est un coach [s’il vient] qui va leur sortir les doigts du cul aux Nantais. Il essore les joueurs. Kita n’aura pas intérêt à se mêler de ses affaires, sinon, il l’enverra chier. »

Le profil idéal pour la survie du FCN en L1 ? « Oui, il serait très bien pour sauver les meubles, estime Marco Martins. Il défend toujours bec et ongles son club. C’est un type en plus qui est adoré des supporters, doté d’un tempérament de feu… »