Nantes: La galerie Beaulieu accepte de rester fermée les dimanches avant Noël

COMMERCES La polémique enflait depuis que le directeur de Beaulieu voulait passer en force et permettre l'ouverture des 120 boutiques les deux dimanches avant Noël...

J.U.

— 

Le centre commercial Beaulieu, sur l'île de Nantes.
Le centre commercial Beaulieu, sur l'île de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

La fin d’un bras de fer. Alors que depuis plusieurs semaines, la galerie Beaulieu annonçait qu’elle ouvrirait les portes de ses 120 boutiques les dimanches 11 et 18 décembre prochains, son directeur a, semble-t-il, finalement craqué. « En dépit des besoins en termes d’activité économique pour les commerçants, (…) nous avons décidé que le centre Beaulieu serait fermé ces jours-là », a indiqué Alexandre Morisseau à Presse Océan, dans un entretien publié ce vendredi. Selon nos informations, le directeur aurait averti la mairie de Nantes de sa décision.

Il faut dire que la pression était forte. Après les syndicats, ce sont les maires de l’agglomération nantaise qui avaient pris la plume il y a quelques jours pour sommer le centre de respecter le fameux accord. Ce texte, conclu pour la première fois en 2014, autorise certains commerces, « en centre-ville et centre-bourg », à lever exceptionnellement leur rideau les deux dimanches après-midi avant le 24.

« Une pression qui n’est pas acceptable »

Alexandre Morisseau dénonce dans Presse Océan « une pression qui n’est pas acceptable » mais dit être revenu sur sa décision « dans un souci d’apaisement ». Sollicité ce mardi, le directeur du centre (qui avait gardé le silence pendant toute la polémique) n’a pas répondu à notre demande d’entretien. 

Un nouvel accord pour 2017 doit bientôt être signé. Il donne, cette fois, l’autorisation aux galeries commerciales de participer au dispositif. Mais seulement pour le deuxième dimanche, qui tombe le 24 décembre.