FC Nantes-OL: Après la claque lyonnaise, le FCN a décidé de se murer dans le silence

FOOTBALL Ni l'entraîneur nantais René Girard, ni aucun joueur nantais ne sont passés devant les journalistes...

David Phelippeau

— 

Le désarroi nantais à la fin de la déroute face à Lyon (0-6).
Le désarroi nantais à la fin de la déroute face à Lyon (0-6). — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Du jamais vu après un match du FC Nantes à la Beaujoire ? Sans doute. Après l’humiliation (0-6) subie contre Lyon, mercredi soir, l’entraîneur René Girard n’est pas venu en conférence de presse devant la presse écrite, radios et télés (alors que c’est une obligation). Aucun Canari non plus n’est passé en zone mixte. C’est la direction du club nantais qui a donné cette consigne.

>> A lire aussi : FC Nantes-OL: Lyon humilie un FC Nantes ridicule et bien malade

Jonelière fermée ce jeudi

Fait très rare aussi : BeINSport et Canal +, les deux diffuseurs et détenteurs de droits, ont également dû faire sans interviews d’après match avec le coach et les joueurs nantais.

Alors que la conférence de presse d’avant match (à Guingamp samedi) devait se tenir au centre d’entraînement, ce jeudi midi, la direction du FCN a pris la décision de fermer à « double tour » la Jonelière. L’entraînement de jeudi se déroulera à huis clos. René Girard s’exprimera devant la presse, vendredi en fin de matinée. Les journalistes risquent d’affluer après cette déroute historique subie au stade de la Beaujoire.

>> A lire aussi : FC Nantes: Comment la rumeur de démission de Kita a circulé après la défaite contre l'OL