Nantes: Les maires de la métropole mettent la pression sur le centre commercial Beaulieu

COMMERCES LE DIMANCHE L'ouverture annoncée de la galerie marchande Beaulieu les 11 et 18 décembre suscite la colère des maires et des syndicats...

Frédéric Brenon

— 

Le centre commercial Beaulieu, sur l'île de Nantes.
Le centre commercial Beaulieu, sur l'île de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Pour la troisième année consécutive, les commerces de Nantes métropole seront autorisés par les maires à ouvrir les deux dimanches après-midi avant Noël, à savoir les 11 et 18 décembre (de 12h à 19h). Cette autorisation, rendue possible par un accord préalable entre syndicats et commerçants, est limitée aux seuls magasins des centre-ville et centre-bourg.

Sauf que, cette année, le centre commercial Beaulieu, basé sur l’île de Nantes, n’entend pas rester exclu du dispositif. Les 120 boutiques de sa galerie devraient ouvrir. La communication a même déjà débuté sur le site Internet.

Le site Internet de Beaulieu annonce déjà les ouvertures des 11 et 18 décembre 2016.
Le site Internet de Beaulieu annonce déjà les ouvertures des 11 et 18 décembre 2016. - http://www.club-onlyou.com/Beaulieu

Les maires menacent d’un « retour en arrière »

Forts mécontents, tout comme les syndicats, les maires des communes de Nantes métropole (sauf Le Pellerin) viennent donc d’adresser un courrier à Alexandre Morisseau, le directeur de Beaulieu, lui demandant de « respecter comme les autres les conditions d’ouverture fixées pour 2016 » et menaçant de remettre en cause le principe même des ouvertures dominicales en 2017.

>> A lire aussi : Nantes: Scopéli, le supermarché bio où il faudra travailler pour être client

« Les signataires de l’accord 2016 ont déjà annoncé qu’en cas d’ouverture de votre galerie, il n’y aurait pas de signature pour 2017. Or, l’existence d’un accord territorial est une condition sine qua non pour que les maires prennent des arrêtés autorisant l’ouverture des commerces. En allant à l’encontre de ce qui fait consensus aujourd’hui, vous prendriez, pour demain, la responsabilité de remettre en cause le mouvement maîtrisé et pragmatique engagé depuis trois ans, avec le risque d’un retour en arrière », font savoir les maires.

Extension envisagée pour 2017

La pression est d’autant plus forte que les syndicats et commerçants sont prêts à envisager en 2017 un élargissement aux commerces de périphérie pour le second dimanche avant Noël qui tombe un 24 décembre.

Sollicité ce mardi, le directeur du centre commercial Beaulieu, Alexandre Morisseau, « ne souhaite pas s’exprimer ». Mais il avait justifié son point de vue à 20 Minutes il y a un mois. « Nous souhaitons que les choses évoluent comme dans les autres villes où l’ouverture concerne tout le monde non pas deux dimanches après-midi mais cinq dimanches dans l’année. Nantes est une ville qui a un rayonnement régional, elle devrait avoir la même stratégie que ses voisines. L’essor d’Internet, où l’on peut consommer 24h/24, doit nous pousser à évoluer. Et nous sommes impactés autant que le centre-ville. Il est difficile d’expliquer à certaines enseignes qu’à un kilomètre près elles n’ont pas le droit d’ouvrir. »

>> A lire aussi : Nantes: La hausse des tarifs des parkings ne passe pas auprès des commerçants