FC Nantes-Lyon: Pourquoi les Canaris vont battre l'OL mercredi soir

FOOTBALL Mercredi soir, le FCN (17e), qui reste sur deux points pris sur les cinq derniers matchs, accueille Lyon (7e) à la Beaujoire…

David Phelippeau

— 

Lé Dubois face au Lyonnais Rachid Ghezzal.
Lé Dubois face au Lyonnais Rachid Ghezzal. — JEFF PACHOUD / AFP

Et si Nantes, moribond samedi face à Lille dans un match pour dépressifs, le faisait ? Ce mercredi soir, les Canaris, très proches de la zone rouge (17es), reçoivent à 19 heures l’ Olympique Lyonnais à la Beaujoire. Un grand classique de la Ligue 1 qui paraît sur le papier forcément déséquilibré. Mais, pourtant, 20 Minutes a décelé des motifs d’espoirs pour les fans nantais et les raisons qui poussent à croire que Nantes va gagner mercredi. (Pour info, 20 Minutes ne rembourse pas les paris sportifs basés sur ce qui va suivre…)

Parce que Lyon a laissé de la gomme dimanche contre Paris. Les Canaris ont un jour de récupération en plus que les Lyonnais. Ils ont « joué » samedi contre Lille alors que Lyon a laissé beaucoup d’énergie dans son duel de très haute intensité (perdu 1-2) contre Paris au Parc OL. Les Lyonnais ont réalisé en seconde période leur meilleure mi-temps de la saison… pour finalement s’incliner sur un but de Cavani à dix minutes de la fin.

>> A lire aussi : Edinson Cavani crucifie la (surprenante) révolte lyonnaise et sauve encore Paris

Parce que Nantes possède 13 points : un chiffre porte-bonheur. Après 14 journées, le FC Nantes est 17e avec 13 points. Et 20 Minutes en est persuadé, ce chiffre va porter bonheur aux Nantais…

Parce que Lyon réussit pas mal à Nantes à la Beaujoire depuis trois saisons. Contre les trois prétendus gros du championnat [Monaco, Paris et Lyon], l’OL est la formation qui réussit le mieux à Nantes depuis son retour dans l’élite en 2013. Sur les quatre derniers matchs à la Beaujoire (3 en Ligue 1 et 1 en Coupe de la Ligue), les Canaris se sont inclinés une fois (1-2 en 2013-2014), ont fait deux matchs nuls (1-1 en 2014-2015 et 0-0 en 2015-2016) et l’ont emporté une fois (3-2 en Coupe de France  avec un triplé de Bessat en 2015).

>> A lire aussi : Vincent Bessat, ce Lyonnais qui a éliminé l'OL en Coupe de France

Parce Fekir n’est pas à son meilleur niveau. Opéré il y a un an pour une rupture du ligament croisé du genou, le milieu de terrain Nabil Fekir peine à retrouver son meilleur niveau. (Ré) opéré du ménisque en septembre dernier en raison d’une douleur, le Lyonnais – à part un doublé contre Montpellier (5-1) et un match plein contre Lorient (1-0) – déçoit globalement.

>> A lire aussi : C'est quoi le problème avec Nabil Fekir, encore transparent face à la Juventus?

Parce qu’en 2008, Nantes était mal au classement, mais il avait battu… Lyon. C’était la 17e journée, le 6 décembre 2008. Nantes, qui vient tout juste de remonter en L1, ne possède que 15 points après 16 journées et occupe une préoccupante 16e place. Ce soir-là, les Nantais se surpassent et battent (2-1) Lyon – alors leader avec cinq points d’avance sur le deuxième – grâce à un doublé de Klasnic.

Klasnic ouvre le score sur penalty.
Klasnic ouvre le score sur penalty. - FRANK PERRY / AFP

Parce que Nantes est plus à l’aise contre des équipes qui font le jeu. « Le fait de jouer contre un adversaire supérieur peut nous permettre de nous lâcher un peu plus, d’être un peu moins stressés », estime l’entraîneur René Girard. A Paris (2-0) ou contre Monaco (0-1), les Nantais s’étaient inclinés, mais ils avaient signé leurs « meilleurs » (ou moins mauvais) matchs…

>> A lire aussi : Plus de mur jaune pour le FC Nantes, mais un autre se profile droit devant