FC Nantes: «On a notre part de responsabilité dans tout ce qui arrive», admet Thomasson

FOOTBALL Les Canaris ont fait match nul (0-0) contre Lille ce samedi, dans une ambiance délétère...

David Phelippeau

— 

Le désarroi de Thomasson.
Le désarroi de Thomasson. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

« Non, je ne veux pas parler… », « Non, merci… » ou un simple signe de la main synonyme de refus. Après le match nul (0-0) contre Lille samedi soir, les Canaris ne se sont pas précipités devant les journalistes. Seuls deux se sont arrêtés :  Rémy Riou, le capitaine, et Adrien Thomasson, l’un des moins mauvais Nantais contre les Dogues.

>> A lire aussi : FC Nantes-Losc: Plus de mur jaune pour le FCN, mais un autre se profile droit devant

Avec les deux joueurs, il a été question forcément de la bouillie de match proposée. « On a été trop timides pour aller vers l’avant, résume le gardien de but. C’est un point, on n’a pas pris de but. Il y a eu de la solidarité. » Thomasson : « Il a manqué des occasions, de l’allant offensif. On est dans une période très délicate. On manque de confiance en nous… » Ajoutez à cela une tribune Loire frondeuse et chambreuse, ça donne un FC Nantes tremblant et balbutiant encore un peu plus son football…

>> A lire aussi : FC Nantes: Au prochain débordement, la tribune Loire sera fermée pour trois matchs

Samedi soir, la Loire, punie dans la semaine par le club après les incidents survenus contre Toulouse, a oscillé entre le silence (assourdissant par moments) et des chants anti direction. « C’est assez compliqué car on est jeunes, estime Riou. On a sans doute été intimidés par ça, mais il ne faut pas se cacher derrière ça non plus. » Thomasson l’avoue ensuite : « On fait partie du club. On lit tout ce qu’il se passe. On s’attendait à ça [cette ambiance délétère]. »

Thomasson marqué par la sortie de Bammou

Le milieu de terrain a été marqué par la sortie d’un de ses partenaires. « Quand Yacine [Bammou] sort et qu’il se fait copieusement siffler, ça me touche. Après, il faut passer au-dessus de tout ça. On a notre part de responsabilité dans tout ce qui arrive. Il faut gagner des matchs pour que le climat change… » Le FC Nantes, 16e de L1, aura une nouvelle occasion d’inverser peut-être la tendance, mercredi (19h), encore à la Beaujoire, face à Lyon.

>> A lire aussi : FC Nantes: Des incidents ont éclaté au stade Marcel Saupin, grosse tension avant FCN-Lille