Assassinat de Marion à Bouguenais: Yannick Luende-Bothelo a fait appel

JUSTICE Il avait été condamné jeudi par la cour d’assises de Loire-Atlantique à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible...

J.U. avec AFP

— 

La cour d'assises de Loire-Atlantique juge Yannick Luende-Bothelo jusqu'au 18 novembre.
La cour d'assises de Loire-Atlantique juge Yannick Luende-Bothelo jusqu'au 18 novembre. — F.Brenon/20Minutes

Vers un autre procès. Yannick Luende-Bothelo, condamné jeudi par la cour d’assises de Loire-Atlantique à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour l’assassinat et le viol en 2012 de Marion, à Bouguenais, a fait appel, a indiqué mardi son avocat.

>> Perpétuité réelle contre Yannick Luende-Bothelo: Seulement le quatrième cas en France

Pour Me Olivier Renard, si trois condamnés seulement purgent actuellement cette peine (la plus lourde du code pénal) «les assises n’avaient pas reconnu une altération de leur discernement». «C’est le premier cas en France. L’appel est souhaitable et donne l’espoir qu’on ne passe pas à nouveau à côté du procès», a souligné l’avocat, dénonçant un verdict «incompréhensible». Ce nouveau procès pourrait se tenir d’ici «un an à un an et demi».

Mutique à son procès

Après plus de huit jours de procès où il est resté mutique, Yannick Luende-Bothelo avait été déclaré coupable de l’assassinat et du viol de Marion, alors âgée de 14 ans. Son corps frappé de 69 coups de couteau avait été découvert dans des toilettes publiques. Il avait aussi agressé deux personnes âgées les 18 et 19 mars 2012 dans l’agglomération nantaise. 

Plusieurs fois condamné par la justice pour des faits de violences et de vols, Yannick Luende-Bothelo avait brisé son bracelet électronique quelques jours avant les faits et était visé par un mandat d’arrêt. Il avait assuré avoir entendu des voix avant le meurtre de l'adolescente.