VIDEO. Nantes: Ce que l'on sait sur l'incendie de la Cantine numérique

FAITS DIVERS Le feu qui a ravagé la halle de la Madeleine dimanche soir pourrait être lié à une intervention humaine...

Frédéric Brenon
— 
A l'intérieur de la halle, les dégâts sont spectaculaires.
A l'intérieur de la halle, les dégâts sont spectaculaires. — F.Brenon/20Minutes

Un violent incendie a ravagé dimanche soir la halle de la Madeleine et la Cantine numérique, quartier des Olivettes à Nantes. Plusieurs immeubles d’habitation ont dû être évacués. Aucun blessé n’est à déplorer mais les dégâts sont très importants. Le point à la mi-journée ce lundi.

Que s’est-il passé ? Le feu s’est déclaré vers 20h15 dans les locaux de la Cantine numérique, une halle réhabilitée qui accueillait des associations et start-up de la filière numérique. Les flammes se sont propagées rapidement à la structure bois du bâtiment. Des bureaux voisins sont également dégradés, de même que deux logements. Le feu a été maîtrisé vers minuit grâce à l’action de plus de 80 pompiers et une trentaine de véhicules de secours.

Quelle est l’ampleur des dégâts ? Ils sont très importants. La halle offre ce lundi un spectacle désolant de poutres calcinées, éléments métalliques et débris divers tombés les uns sur les autres. « A priori, tout est détruit à l’intérieur. Outre le mobilier, il y avait beaucoup de matériel informatique », indique Adrien Poggetti, directeur d’Atlantic 2.0 et co-fondateur du lieu. « Quelques pièces adjacentes ont pu être sauvées », nuance Frédéric Blond, commandant des opérations pour le Sdis, qui estime à 2000 m2 la superficie des dégâts. La structure du bâtiment présente en outre un risque d’effondrement, ajoutent les pompiers.

Quelle est l’origine du feu ? « Nous ne savons pas, répond le commandant Frédéric Blond. Il appartient aux experts de la police de le dire. » Ces derniers sont sur place depuis lundi matin. Mais, d’après plusieurs témoins, le feu se serait déclaré dans le local à poubelles du site. « Il y a probablement eu une intervention humaine », estime Antoine Tresse, gérant d’Act2, assureur de la Cantine. Le parquet de Nantes privilégie en effet l'hypothèse criminelle. « D'après les éléments qu'on a, ce serait d'origine accidentelle », indiquait pourtant lundi après-midi Johanna Rolland, maire de Nantes.

Combien d'habitants sinistrés ? Entre 20 et 30 d’appartements, soit 80 habitants, ont dû être évacués dimanche soir en raison du risque de propagation de l’incendie. Les habitants ont été accueillis à la Maison de quartier Madeleine-Champ de Mars, certains ont logé à l’hôtel. La plupart ont été autorisés à regagner leur logement ce lundi. Cinq à six résidents seront toutefois relogés par la ville ou chez des proches.

Que va-t-il se passer pour les personnes travaillant à la Cantine ? Entre 100 et 150 personnes travaillaient à la Cantine numérique. Les locaux vont rester fermés pour de nombreux mois, probablement plusieurs années, compte tenu des dégâts. La Cantine numérique devait de toute façon déménager en 2018 au sein des anciennes halles Alstom sur l'île de Nantes.

La halle de la Madeleine, qui accueillait les locaux de la Cantine numérique, avant l'incendie.

En attendant de trouver un lieu transitoire, un élan de solidarité a permis d’accueillir dans divers lieux ce lundi un grand nombre de professionnels sinistrés. « Je pense que tout le monde aura trouvé une solution dès ce lundi soir », estime Antoine Tresse, assureur.