VIDEO. Nantes: Impressionnant incendie en centre-ville, des dégâts importants

FAITS DIVERS Le feu a ravagé dimanche soir les locaux de la Cantine numérique, quartier des Olivettes…

F.B. et J.U.

— 

Le feu a dévasté la Cantine numérique, quartier des Olivettes, à Nantes. Lancer le diaporama
Le feu a dévasté la Cantine numérique, quartier des Olivettes, à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Le quartier des Olivettes, entre le Lieu unique et le CHU, était sous le choc ce dimanche soir à Nantes. Vers 20h15, un violent incendie s’est déclaré dans la halle de la Madeleine et la Cantine numérique, un lieu qui héberge une centaine de professionnels et plusieurs start-up. Le feu a été maîtrisé peu avant 23 heures. « La Halle a complètement brûlé et le feu s’est propagé à deux maisons à côté », a précisé le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) de Loire-Atlantique.

Plus de 80 sapeurs-pompiers et une trentaine de véhicules incendies ont été mobilisés pour lutter contre les flammes. Par crainte que celles-ci ne se propagent, quelques immeubles d’habitation ont dû être évacués et une grande partie du secteur a été bouclée. Par chance, aucun blessé n’est à déplorer.

Le feu circonscrit

L’incendie était maîtrisé vers minuit. Mais les pompiers resteront sur place une bonne partie de la journée ce lundi. « Le départ de feu est d’origine inconnue, rapporte le colonel Serge Delaunay, chef des opérations pour le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis). Sa violence a entraîné un affaissement complet de la toiture et de la charpente en bois. C’est un incendie qui sort clairement de l’ordinaire par son intensité et le contexte urbain qui le rend difficile d’accès. »

Selon un témoin travaillant sur le site, les premières flammes se seraient déclarées dans un local abritant des poubelles. Quelle que soit l’origine, les dégâts s’annoncent très importants.

« Les flammes dépassaient les immeubles »

Une vingtaine de familles n’ont pu regagner leur logement dans la nuit. La mairie de Nantes a ouvert la Maison de quartier Emile-Péhant pour les accueillir. « Des chambres d’hôtel sont en cours de réservation », indiquait dimanche soir la maire, Johanna Rolland. Cette dernière a tenu à rendre hommage au « professionnalisme des pompiers » et à apporter son « soutien aux habitants et à tous les acteurs du numérique ».

Dehors, malgré la pluie, de nombreux riverains et badauds ont observé la scène. « Les flammes sont montées très haut, éclairant la nuit d’un seul coup. C’est très impressionnant », témoigne Christelle, une riveraine « prévenue rapidement par les voisins ». « On a vu les flammes qui dépassaient les immeubles. On entendait les vitres exploser. C’est terrible », confirme Yannick Perrigot, dirigeant de Windreport', société dont les bureaux adjacents à la Cantine numérique ont probablement été endommagés. « Toute cette fumée, cette foule inquiète… Ça me rappelle l’incendie du passage de la Châtelaine un jour de carnaval [en 2012] », commente Jean-Luc, un badaud.

Emotion sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont posté de nombreuses photos mais aussi des messages émus. La solidarité se met déjà en marche pour que les entreprises et associations habituées de ce lieu, ouvert en 2011, puissent continuer leurs activités dans de nouveaux locaux.