Nantes: La tour Bretagne a 40 ans, 10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur elle

PATRIMOINE Inaugurée le 18 novembre 1976, cet immeuble emblématique de la ville fête son anniversaire ce vendredi...

Julie Urbach

— 

La tour Bretagne à Nantes
La tour Bretagne à Nantes — F. Perry / AFP

Monument incontournable de la ville, la Tour Bretagne fête ce vendredi les 40 ans de son inauguration. 20 Minutes a réuni les 10 choses à savoir sur elle.

Il n’y a pas plus haut en Loire-Atlantique. Avec ses 144 mètres, c’est la quatrième tour de bureaux la plus haute de France, hors région parisienne. Mais surtout, la Tour Bretagne est le point culminant de la Loire-Atlantique ! Devant le terril d’Abbaretz, cette colline de résidus miniers, située au nord du département.

A Nantes le 17 fevrier 2015- La Tour Bretagne a Nantes
A Nantes le 17 fevrier 2015- La Tour Bretagne a Nantes - Julie Urbach / 20 Minutes

Il faut un mois pour laver toutes ses fenêtres. Une fois par an, deux employés s’attaquent au nettoyage des 3.000 vitres de l’édifice, à l’aide d’une grande nacelle. L’opération prend environ un mois : pendant cette période, les grilles du bar terrasse Le Nid, au 32e étage, sont démontées pour faire passer le matériel, ce qui en neutralise certaines parties.

Deux personnes (au moins) ont sauté en parachute. Certains se souviennent qu’en 2012, un base jumper avait sauté en parachute du Nid, six mois après son ouverture, avant d’atterrir sur une voiture de police. « On a cherché sur Internet pour voir s’il avait filmé son exploit, se rappelle Philippe Garreau, responsable sécurité depuis 2006. C’est là qu’on s’est aperçu qu’un autre homme avait déjà eu la même idée, pendant les travaux du bar ! » Moins rigolo et il y a plus longtemps, plusieurs personnes ont perdu la vie après avoir sauté de la terrasse, alors trop peu sécurisée.

Il y a plein de choses en dessous du Nid. Et c’est principalement des bureaux : impôts, Nantes métropole, inspection du travail… 800 personnes y travaillent quotidiennement. « Sans se lasser de la vue ! », sourit un salarié. Au rez-de-chaussée, on trouve le centre de communication de l’Ouest. La tour est remplie à 90 %, assure-t-on au syndic de copropriété.

Il y a plein de choses au-dessus du Nid. C’est là que se trouvent les locaux techniques : centrales de traitement d’air, chaudières, cheminées (derrière les grands bardages blancs), mais aussi trois bassins contenant 90.000 litres d’eau pour les pompiers en cas d’incendie. Pour remplacer des éléments du climatiseur, un spectaculaire héliportage avait eu lieu à l’aide d’un Super puma venu de Suisse, en 2014. Plusieurs tonnes de matériel avaient été transportées.

Le système des ascenseurs est vraiment compliqué. Il y en a 8 au total, mais ils ne vont pas aux mêmes endroits : la moitié monte directement au 13e étage, puis dessert tous les niveaux jusqu’au 32e. Sans oublier qu’un ascenseur est dédié au Nid quasiment en permanence. « Nous accueillons 300.000 visiteurs par an, c’est plus de la moitié de la fréquentation du lieu, indique Eric Warin, président du bar. Le Nid a permis de faire changer l’image de la tour et d’attirer un nouveau public, plus familial, qui vient admirer la vue. »

Les émissions de polluants atmosphériques sont en baisse dans l'agglomération nantaise.
Les émissions de polluants atmosphériques sont en baisse dans l'agglomération nantaise. - S.Salom-Gomis/Sipa

Certains ont monté les 700 marches à pieds. Depuis plusieurs années, des centaines de pompiers s’affrontent dans la Stair Race Fire Xtrem, dont le but est de gravir les 700 marches de la tour, équipé, et le plus vite possible. En juin 2016, la première course verticale ouverte au grand public a réuni 800 participants. Le plus rapide a mis 3’11 pour arriver en haut.

>> A lire aussi : Notre reportage à la Tower Run de la Tour Bretagne

Il y avait deux boîtes de nuit. Aux débuts de la Tour, il y en avait une en bas et une en haut ! Après l’échec de l’installation de commerces, les deux lieux ont très vite fermé. Les administrations ont pris le relais dans ce bâtiment alors peu apprécié des Nantais, qui la voyaient comme un symbole arrogant de pouvoir.

Elle a aidé le Téléthon. La Tour Bretagne sert aussi à faire passer des messages. Par exemple lors du sommet mondial pour le climat en 2009 où les stores ont été baissés pour écrire WE CAN ACT NOW. En 2015, le numéro 36 37 s’est affiché en chiffres lumineux. « On a travaillé toute la journée pour savoir quels étaient les bureaux à allumer, et quelles fenêtres occulter pour que les chiffres se dessinent bien », se souvient Philippe Garreau.

La tour a failli être ornée d’un chapeau. La Tour aurait été ornée d’ un étrange chapeau pointu si Laurence Garnier, candidate de la droite à la mairie en 2014 l’avait remporté. C’était l’un de ses projets phares ! Elle voyait dans ce projet architectural « un symbole fort pour faire rayonner la ville », suscitant de nombreuses réactions amusées.