FC Nantes: La direction veut interdire l'accès à ses supporters «casseurs»

FOOTBALL Le club réagit vivement à l'envahissement de la tribune présidentielle par une centaine d'individus samedi soir à la Beaujoire...

Frédéric Brenon
— 
Confusion dans la tribune présidentielle à l'issue de la rencontre FCN-Toulouse samedi5 novembre 2016. / JS Evrard/AFP
Confusion dans la tribune présidentielle à l'issue de la rencontre FCN-Toulouse samedi5 novembre 2016. / JS Evrard/AFP — AFP

Deux jours après l’envahissement de la tribune présidentielle du stade de la Beaujoire, dans les dernières minutes de la rencontre FC Nantes-Toulouse, par une centaine de supporteurs mécontents, la direction du FCN a tenu à réagir ce lundi via un communiqué.

Les individus, cagoulés pour la plupart, avaient été repoussés par la police. Le président Waldemar Kita, lui, avait dû être mis en sécurité. Les incidents avaient également entraîné un mouvement de panique dans les gradins voisins.

Des spectateurs « en état de choc » pris en charge

« Une centaine d’individus, dont certains proches d’une association de supporters du club, a choisi samedi soir d’envahir la tribune présidentielle dans le but d’atteindre le président du club et sa famille, dénonce la direction du FCN qui, sans la nommer, semble viser l’association Brigade Loire. Une intervention rapide des forces de l’ordre et des services de sécurité du club a permis de repousser les agresseurs. Leurs agissements ont profondément choqué le public familial qui compose cette tribune, obligeant les secours à intervenir plusieurs fois pour prendre en charge des spectateurs en état de choc. »

« Ces mêmes individus se sont ensuite introduits en tribune Erdre dans le but d’aller se battre avec les supporters toulousains, poursuit la direction. Une nouvelle intervention des stadiers et policiers a permis d’éviter une catastrophe. Ces casseurs ont bousculé des supporters présents, occasionnant une seconde fois des réactions de panique dans le stade. »

Collaboration avec les autorités

La direction du FC Nantes, qui devrait déposer plainte ce lundi après-midi, souhaite que les supporters impliqués dans les incidents de samedi soir soient interdits de stade. Ceux-ci n’ont toutefois pas été formellement identifiés à cette heure, selon nos informations.

>> A lire aussi : FCN-Toulouse: Au fait, il y a eu un match et les Canaris inquiètent de plus en plus

« Le FC Nantes va poursuivre les auteurs de ces actes inadmissibles et collaborera avec les autorités compétentes pour que soient prises toutes les mesures permettant de leur interdire l’accès au stade de la Beaujoire, confirme la direction. Le club tient à remercier le professionnalisme et l’engagement des acteurs mobilisés à cette occasion (policiers, stadier, services de secours) qui ont agi au mieux pour éviter un drame. »