Nantes: Romain Barré aurait été jeté vivant dans la Loire

FAITS DIVERS Les principaux suspects du meurtre auraient confié que la victime respirait encore avant d'être jetée dans le fleuve...

F.B.

— 

Marche Blanche en hommage a Romain Barre tué le 28 septembre 2016 par deux jeunes hommes a Nantes. S.Salom-Gomis/Sipa
Marche Blanche en hommage a Romain Barre tué le 28 septembre 2016 par deux jeunes hommes a Nantes. S.Salom-Gomis/Sipa — SIPA

Romain Barré avait-il déjà trouvé la mort par étranglement lorsque son corps a été jeté dans la Loire dans la nuit du 27 au 28 septembre près du Hangar à bananes à Nantes ? Peu sûr, à la lecture des nouveaux éléments dévoilés ce jeudi par les juges dans le cadre de l’audition de la complice présumée des deux meurtriers passés aux aveux.

« Il respirait bruyamment »

Placée en détention provisoire depuis le 9 octobre, la jeune fille de 18 ans demandait ce jeudi par visio-conférence sa remise en liberté auprès de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Rennes.

En l’interrogeant sur son rôle le soir du drame, les juges ont rapporté les déclarations des principaux suspects lors de leur garde à vue : « Ils ouvrent le coffre et jettent le corps de Romain Barré dans la Loire. M.Barré respirait bruyamment, il était encore vivant », cite le quotidien Le Télégramme. Il s’agit bien d’un « corps supplicié jeté vivant dans la Loire et qui en est mort », a ajouté l’avocat général.

Corps retrouvé il y a une semaine

Les déclarations du procureur de la République de Nantes laissaient jusqu’à présent penser que l’agent immobilier nantais de 38 ans était décédé à la suite d’un étranglement, attaqué dans sa voiture par deux jeunes hommes de 16 et 19 ans alors qu’il se reposait dans son véhicule près de la place Viarme à Nantes. Mais les résultats précis de l’autopsie n’étaient pas encore connus.

La jeune femme, quant à elle, nie avoir vu les meurtriers jeter le corps dans le fleuve. Elle reconnaît seulement les avoir suivis en voiture jusqu’au Hangar à bananes.

Le corps de Romain Barré a été retrouvé le 20 novembre, près du pont de Pirmil à Nantes. Une marche blanche en son honneur a réuni près de 2000 personnes samedi dernier dans les rues de Nantes.