Les vandales de la mosquée entendus

G. F. - ©2007 20 minutes

— 

L'un d'eux a reconnu être un « sympathisant » du Front national de la jeunesse. Les quatre jeunes suspectés d'avoir vandalisé le chantier de la mosquée de Nantes nord ont été présentés hier à un juge d'instruction. Hier soir, trois d'entre eux étaient remis en liberté sous contrôle judiciaire et le quatrième était en cours d'audition.

Le parquet avait réclamé leur incarcération, « compte tenu de leurs motivations et de leur détermination ». En garde à vue, certains ont reconnu avoir « voulu lutter contre la prolifération des mosquées ».