Machines de vote au placard ?

- ©2007 20 minutes

— 

Le député Verts François de Rugy, candidat déclaré à la mairie d'Orvault, vient de demander à Joseph Parpaillon, maire DVD de la commune, l'abandon des machines de vote. Le vote électronique « empêche toute vérification puisqu'il ne conserve aucune trace matérielle du choix des électeurs », explique De Rugy, qui fait remarquer que les Pays-Bas viennent de retirer toutes les machines de marque Nedap, celles qui équipent les bureaux orvaltais. Joseph Parpaillon « réserve sa réponse ». Dans le département, seules Couëron, Blain, Pornichet et Orvault avaient utilisé des machines lors des dernières élections.