Nantes: En novembre, on se motive tous pour arrêter de fumer

SANTE Nantes et la région Pays de la Loire participeront activement au premier défil collectif «Moi(s) sans tabac»...

Frédéric Brenon

— 

Objectif du défi: écraser sa cigarette pour de bon.
Objectif du défi: écraser sa cigarette pour de bon. — Frederic Scheiber/20 Minutes S

A l’image de l’Angleterre et de son opération Stoptober, la France veut faire de la lutte contre le tabagisme un véritable événement pendant un mois entier. A partir du 1er novembre, les fumeurs sont ainsi invités à ne plus allumer de cigarette et à s’encourager mutuellement pour tenir au moins 30 jours. Ce premier défi collectif, baptisé « Moi(s) sans tabac », s’annonce particulièrement suivi en Pays de la Loire puisque plus de 300 structures (collectivités, associations, entreprises…) se sont engagées à le promouvoir.

Un kit d’aide au sevrage

« Un fumeur sur deux souhaite arrêter de fumer. C’est difficile mais, au-delà de 28 jours, les chances de réussir sont multipliées par cinq. L’idée de Moi(s) sans tabac est de se mobiliser tous ensemble afin d’enclencher une dynamique positive », justifie Cécile Courrèges, directrice de l’agence régionale de santé (ARS). Les volontaires sont invités à s’inscrire sur la plateforme Tabac Info service. Ils recevront alors gratuitement un kit d’aide ou pourront en retirer en pharmacie. Les professionnels de santé seront également mobilisés pour proposer des dispositifs d’accompagnement, « souvent méconnus ».

Parcs et jardins sans tabac

Quant aux villes, la plupart accueilleront des événements dédiés à l’opération. A Nantes, où un habitant de moins de 65 ans décède tous les trois jours des effets du tabac, une grande journée de conseils au sevrage tabagique sera organisée le 4 novembre au Jardin des plantes.

La mairie incitera aussi les promeneurs à ne plus fumer dans les parcs et jardins en novembre, via des affiches ou ses agents municipaux. « On ne verbalisera pas, promet Marie-Annick Benâtre, adjointe au maire. Hormis à proximité des aires de jeux, il n’y a pas d’interdiction. » Un camion, un triporteur et des écrans lumineux se feront aussi le relais de l’opération pendant un mois.

Volume de fumeurs

En Pays de la Loire, 25% de la population, soit près de 600.000 personnes, sont considérés fumeurs quotidiens. C’est en deçà de la moyenne nationale (28 %) mais l’écart se réduit nettement.