Le Mans: Deux militaires en détention pour un trafic d'armes volées

FAITS DIVERS Les deux hommes étaient en possession illégale d'arme à feu et de matériel d'armement...

F.B.
— 
Des militaires du 3e Rima en exercice (illustration).
Des militaires du 3e Rima en exercice (illustration). — D.Meyer/AFP

Deux militaires du 2e Régiment d'infanterie de marine (Rima) du Mans ont été mis en examen et placés en détention provisoire en raison de leur participation présumée à un trafic d'armes.

Agé de 21 ans, le premier suspect a été interpellé le 29 septembre alors qu'il circulait à scooter dans les rues mancelles, rapportent Ouest-France et Le Maine Libre. Habillé en civil, il portait à la ceinture un pistolet 7.65 chargé de balles réelles. L'arme, répertoriée en Belgique, était déclarée volée en raison de sa destruction programmée.

Ils disent s'entraîner à tirer dans les bois

Surpris, les policiers décident alors de perquisitionner son domicile et découvrent un stock de minutions (140 cartouches de calibre 9mm) ainsi que des étuis de pistolet. Le jeune propriétaire explique que le matériel a été fourni par un ami à lui, également militaire du 2e Rima, avec qui il s'entraîne à tirer dans les bois

Suspectant un trafic d'armes plus important, et inquiète d'une certaine fragilité psychologique, la justice a décidé de placé les deux hommes en détention provisoire. L'enquête se poursuit.