FC Nantes: Mais comment le FCN a pu louper le défenseur Romain Thomas?

FOOTBALL De 2010 à 2013, le défenseur d'Angers SCO, très bon depuis un peu plus d'un an en L1, évoluait à Carquefou (CFA puis National), club de la banlieue de Nantes...

David Phelippeau

— 

Le défenseur central d'Angers Romain Thomas face à Nice.
Le défenseur central d'Angers Romain Thomas face à Nice. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Une signature dans un club professionnel ne se joue parfois pas à grand-chose. Mai 2013, Axel Lablatinière, responsable du recrutement à Angers, est un spectateur attentif d’un match amical entre le Mali et la sélection de Bretagne. Toute la saison, le dénicheur de talents a suivi de près Romain Thomas, défenseur de Carquefou (National) à l’époque. Ça tombe bien, il joue avec les Bretons ce soir-là.

« Je cherchais la feuille de match et là, je vois un Monsieur qui en avait avec lui, se souvient Lablatinière. Il me dit que c’est un papa de joueur. Je lui demande de qui ? Et il me répond de Romain Thomas… C’est là qu’il m’affirme que son fils n’a absolument rien signé avec Laval comme la presse le prétend et comme moi, je le pensais. » Peu de temps après, Thomas s’engage avec le SCO.

>> A lire aussi : Angers: Mais comment fait le SCO pour recruter toujours aussi malin?

Thomas suivi, mais pas ciblé par Nantes

Depuis, il est devenu le maillon fort de la défense angevine et un défenseur de L1 reconnu et redouté même par les attaquants. Mais, comment Nantes a pu louper un joueur, qui évoluait et progressait saison après saison à Carquefou (CFA puis National) ? « C’était un joueur suivi mais pas ciblé, reconnaît Mathieu Bideau, responsable du recrutement des jeunes à Nantes. A cette époque, on n’avait pas de besoin à ce poste de défenseur central. »

Le FCN avait en effet dans son effectif : Cichero, Vizcarrondo, Djidji et Djilobodji. « C’était difficile de penser qu’il tiendrait la dragée haute à des attaquants de L1 plus tard, poursuit Bideau, qui a pris Cissokho, à Carquefou, en 2010. Il manquait de vitesse, mais compensait très bien. La trajectoire de Thomas, c’est bon signe, ça va donner espoir à beaucoup de joueurs de CFA ou National. »

>> A lire aussi : Angers: Les « revanchards » du SCO saluent la Ligue 1

Il s’est imposé comme un très bon défenseur de Ligue 1

Denis Renaud, ex-coach de Carquefou et désormais à Niort, n’a pas oublié l’arrivée de ce chômeur en 2010 dans la banlieue nantaise. « Pour moi, ce fut tout de suite une évidence. Il n’avait pas été très bon lors d’un match amical contre Luçon, mais aux entraînements, il dégageait une tranquillité. Il avait perdu les quelques kilos en trop très vite… »

>> A lire aussi : Angers: «On est tous dans le même bateau et il n'y a pas de star au SCO», explique Romain Thomas

Renaud n’a pas peur des mots : « C’est l’une de mes plus grosses aventures avec un joueur. C’est un vrai passionné de football. Vous pouvez lui demander tous les résultats de district de Bretagne, il vous les dira. Il a réalisé une ascension fulgurante. Sur notre saison en National (2012-2013), il était tellement bon que c’était une évidence qu’il appartiendrait à un groupe de L 1 un jour. Ce qui vit Romain est une récompense de son travail énorme. Il a balayé la concurrence avec son professionnalisme. » Il est fort à parier qu’il l’aurait aussi écartée d’un revers de la main au FC Nantes…