FC Nantes: Un Guillaume Gillet tranchant sur le terrain… et devant les micros

FOOTBALL Excellent contre Bastia (1-0), samedi, le milieu de terrain belge a asséné quelques vérités…

David Phelippeau

— 

Le milieu de terrain Guillaume Gillet.
Le milieu de terrain Guillaume Gillet. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Il n’a donc toujours pas digéré ce mercato estival. Plus d’un mois après la fin du marché des transferts, Guillaume Gillet a encore adressé quelques reproches à sa direction sur le dernier mercato. On se souvient que le milieu de terrain belge - frustré d’évoluer en début de saison au poste de sentinelle - avait exigé auprès du président Kita le recrutement d’un vrai n°6. Un joueur qui ne sera finalement jamais venu à Nantes.

>> A lire aussi : FC Nantes: Le mercato se finit en queue de poisson et sous tension

Après le succès (1-0) contre Bastia, Gillet a encore fait une allusion à ce raté de la direction du club, tout en soutenant l’entraîneur René Girard. « On a montré ce soir que le groupe était à fond derrière [le coach], a expliqué le Belge, calmement. Je ne crois pas que le coach était le problème jusqu’à maintenant. On a fait des erreurs, peut-être des mauvais choix pendant le mercato. Tout le monde doit se remettre en question et pas seulement l’entraîneur… » Un gros pavé dans la mare du président Kita.

La semaine dernière a été compliquée dans les têtes

Gillet a confié que la semaine dernière n’avait pas été simple avec la rumeur de limogeage éventuel du coach en cas de contre-performance contre les Corses. « En tant que joueur, on y pense car ça a parlé toute la semaine de succession. Ce n’est jamais agréable. Je touche du bois… Je n’en ai pas connu beaucoup des entraîneurs limogés. Ce ne sont pas des choses qu’on aime vivre quand on est joueur. »

>> A lire aussi : FC Nantes-Bastia: Les Canaris respirent encore et s'offrent un premier succès à la Beaujoire

La déprime de la semaine dernière, c’est donc du passé ? « On sent que la roue tourne un peu en notre faveur. On a vécu des moments pas faciles au niveau psychologique. Ils sont passés parce qu’on a gagné, ce soir, mais ils peuvent vite revenir. Les vieux démons ne sont pas loin. »