Climate Chance à Nantes: Manifestation contre le «green washing», trois personnes en garde à vue

ENVIRONNEMENT Un collectif dénonce le « greenwashing » du sommet mondial sur le réchauffement climatique qui se tient à Nantes…

F.B.

— 

Des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
Des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. — JF Monier/AFP

Le premier sommet international Climate chance, qui se déroule jusqu’à mercredi à la Cité des congrès de Nantes, a aussi ses détracteurs. Un collectif Stop Climate chance s’est en effet créé et a appelé à perturber l’événement « par tous les moyens ». Une manifestation s'est déroulée ce lundi à 14h au départ de la place Ricordeau à Nantes, malgré l’interdiction préfectorale qui évoquait un risque de trouble à l’ordre public.

Environ 200 personnes étaient présentes, très vite bloquées par les forces de l'ordre. 35 d'entre elles ont été conduites au poste pour vérification d'identité. Trois manifestants font l'objet de gardes à vue : un de 16 ans pour port d'un couteau, un de 26 ans pour refus de signalisation, et un autre, âgé de 27 ans, pour rebellion et participation à une manifestation interdite.       

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes comme reproche

Le collectif voulait dénoncer du « green washing » et la présence au sommet de grandes entreprises multinationales telles EDF, Véolia, Vinci, Suez ou Bouygues. « Le bouleversement climatique est pour eux une opportunité économique sans précédent », estime-t-il.

Le collectif reproche aussi la tenue de cet événement dans une ville dont la maire défend le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. « Il est insupportable pour beaucoup de monde de constater que la métropole nantaise va une fois de plus pouvoir se targuer d’être à la pointe de la transition énergétique et de l’écologie », s’insurge le collectif.

Lutter contre le réchauffement

Climate chance va réunir plus de 2.500 représentants de collectivités, d’associations, d’entreprises et de syndicats à la recherche de solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. Des personnalités politiques et scientifiques sont également attendues.