Climate chance: La société civile mondiale se réunit au chevet du climat à Nantes

ENVIRONNEMENT Le premier sommet international Climate chance s'ouvre ce lundi pour trois jours à Nantes...

Frédéric Brenon

— 

Nantes accueille le premier sommet mondial Climate Chance.
Nantes accueille le premier sommet mondial Climate Chance. — JS Evrard/Sipa

C’est une première mondiale. Et c’est Nantes qui l’accueille jusqu’à mercredi. Plus de 2.500 personnes venues d’une cinquantaine de pays sont attendues à la Cité des congrès à partir de ce lundi matin pour participer au sommet Climate chance.

Ce nouveau rendez-vous, qui a vocation à devenir annuel, rassemble les acteurs non-étatiques (collectivités, associations, entreprises, syndicats) engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Partage des bonnes pratiques

Ensemble, les participants partageront leurs bonnes pratiques, étudieront les difficultés (notamment financières) et rechercheront des solutions communes. Il sera ainsi question de ville durable, d’agriculture urbaine, de rénovation énergétique, de protection de l’eau, de tourisme, ou encore d’éducation à l’environnement…

« Les grandes agglomérations représentent 70 % des gaz à effet de serre de la planète. Il y a cette conviction que c’est à l’échelle des territoires que le changement se fera », justifie Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente du réseau Eurocities.

Mettre la pression sur les Etats

Neuf mois après la COP 21 à Paris, le sommet Climate chance entend aussi peser sur la COP22, prévue en novembre à Marrakech. Une déclaration commune et une feuille de route seront ainsi rédigées mercredi soir. « On est à un moment charnière, considère Johanna Rolland. Sur les 190 qui ont signé l’accord historique de Paris, de nombreux pays ne l’ont pas encore ratifié. La société civile est force de pression. »

>> A lire aussi : COP21: Après la Chine, ce sont les Etats-Unis qui ratifient l’accord mondial sur le climat

Les ambassadrices pour le changement climatique Laurence Tubiana et Hakima El Haïté, le climatologue Jean Jouzel, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse, le président du Giec Hoesung Lee, le maire de Marrakech Mohamed Larbi Belcaïd, ou encore le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall seront présents à ce sommet.

>> A lire aussi : Climate Chance: Les opposants dénoncent le «green washing» du sommet mondial de Nantes