Clap de fin pour l'enseigne textile Vêt'Affaires

ECONOMIE Liquidée, la marque de prêt à porter hard discount a définitivement cessé son activité...

Frédéric Brenon
— 
Le siège de Vêt'Affaires se trouvait aux Sorinières, près de Nantes.
Le siège de Vêt'Affaires se trouvait aux Sorinières, près de Nantes. — Google maps

Le siège de Vêt’Affaires a définitivement fermé ses portes jeudi soir, aux Sorinières, 29 ans après la création de l’enseigne spécialisée dans le prêt à porter hard discount. Placé en liquidation judiciare le 22 juin par le tribunal de Commerce de Paris, le groupe n’avait plus que trois mois d’activité légale. La plupart des  de la marque avaient déjà fermé leurs portes ces dernières semaines.

Concurrence et condamnations

En proie à d’importantes difficultés financières, Vêt’affaires était en redressement judiciaire depuis juillet 2015, mais aucun repreneur ne s’est déclaré. La marque, qui avait été fondée par Rémy et Patrice Lesguer, deux frères d’origine nantaise, a connu un vif succès dans les années 1990 et 2000 grâce à ses articles aux prix très attractifs. Au plus fort de son développement, elle compta plus de  dans toute la France.

Le groupe, côté en bourse et divisé en quatre entités, a ensuite souffert de la concurrence du secteur et de plusieurs condamnations judiciaires, notamment pour  ou  . Il employait un peu plus de 200 salariés.