Nantes: Un poste de secours au Hangar à bananes (et d'autres mesures) contre les dangers de l'alcool

SANTE La ville de Nantes met en place de nouvelles actions pour réduire les risques liées à l'alcoolisation des jeunes...

F.B.

— 

Le Hangar à bananes, l'un des lieux les plus prisés de la vie nocturne nantaise.
Le Hangar à bananes, l'un des lieux les plus prisés de la vie nocturne nantaise. — JS Evrard / Sipa

Afin de réduire les risques liés à l’alcoolisation des jeunes en soirée, la ville de Nantes a décidé de réinstaller un poste de secours au Hangar à bananes, annonce-t-elle ce lundi. Tenu par des secouristes et des veilleurs de soirée, il a vocation à prendre en charge les personnes fortement alcoolisées ou blessées jusqu’à leur prise en par l’hôpital ou leurs proches.

Le poste de secours sera également un espace dédié à la prévention où il est question d’informer et d’échanger avec les jeunes autour de leurs pratiques festives. Il sera opérationnel une dizaine de soirs d’ici à fin décembre, à partir de 23h, selon les dates des nuits étudiantes. La première soirée est prévue le 29 septembre. L’expérience avait déjà été menée sur huit soirées fin 2015.

Nouvelle campagne d’affichage

En parallèle, la mairie de Nantes va diffuser à partir de mardi une nouvelle campagne de prévention sur les panneaux d’affichage de la ville. Intitulée « Marre des soirées PLS », en référence à la position latérale de sécurité utilisée comme geste de premier secours, elle s’adresse en priorité aux 16-25 ans.

>> A lire aussi : Pays de la Loire: Près d’un jeune sur quatre admet boire « régulièrement » de l’alcool

LaSemitan reconduit jusqu’au 20 octobre le dispositif « Tonus » consistant à déployer des agents TAN sur les lignes 2 et C5/C6/C2 pour apaiser les tensions lors des soirées étudiantes arrosées ou faire cesser les violences et incivilités. La navette Luciole, qui effectue des trajets réguliers entre le Hangar à bananes et Commerce dans la nuit de jeudi au vendredi, a repris du service il y a une semaine.