FC Nantes: «Quand on voit le match, on peut être inquiet», tonne René Girard

FOOTBALL Le FCN s'est incliné (0-3), ce dimanche, contre le promu messin, l'entraîneur nantais tire la sonnette d'alarme...

David Phelippeau

— 

Le FCN a vécu un match cauchemardesque contre Metz.
Le FCN a vécu un match cauchemardesque contre Metz. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Quatre journées, et le mot crise revient déjà sur toutes les lèvres au FC Nantes. Ce dimanche, les Canaris ont enchaîné un troisième revers d’affilée face à Metz, promu en L1. Une défaite taille majuscule (0-3) devant à peine 20 000 spectateurs… « C’est une humiliation, estime l’entraîneur René Girard, la mine déconfite, qui a avoué n’avoir jamais vécu une telle galère sur un match avec son costume de coach. On fait beaucoup trop d’erreurs. On est en dedans, trop fébriles. Et quand on prend un but, on l’est encore plus… »

Un collectif à la dérive

Nantes ne s’est pas contenté d’un prendre un, il en a pris trois. Un triplé de Mevlut Erding. Deux buts en première mi-temps et un en seconde. Metz s’est presque amusé face à un collectif nantais à la dérive. Une défense d’une naïveté confondante et d’une lenteur risible, un milieu de terrain pas au niveau de la Ligue 1 et une attaque en chantier comme depuis maintenant des années. Comment peut-on laisser les clés du jeu offensif à un joueur (Harit), pétri de talent certes, mais qui n’a que 19 ans et que personne ne connaissait il y a encore quelques semaines ?

Girard ne cache pas son inquiétude

« Il y a beaucoup de questions à se poser et de réflexions à avoir. […] J’ose espérer que c’est accident car si ce n’est pas le cas, c’est inquiétant. De partir en live tout au long du match, c’est surprenant. » Nantes, 18e de L1, joue désormais le maintien ? « Oui, oui, bien sûr, répond, sérieusement, Girard. J’ose espérer que c’est un raté, mais quand on voit le match, on peut être inquiet ! »

>> A lire aussi : FC Nantes: Pourquoi les Canaris doivent absolument gagner ce dimanche?