Saint-Nazaire: Le repreneur des chantiers navals connu en novembre?

ECONOMIE Le groupe coréeen STX veut vendre les chantiers navals de Saint-Nazaire avant la fin d'année 2016...

F.B. avec AFP

— 

Les chantiers navals STX de Saint-Nazaire.
Les chantiers navals STX de Saint-Nazaire. — JS Evrard/AFP

La vente des chantiers navals de Saint-Nazaire par la maison mère coréenne STX se précise. Ce jeudi, STX Offshore & Shipuilding a annoncé, via un porte-parole, vouloir finaliser la cession des chantiers nazairiens d’ici la fin de l’année 2016.

« Notre objectif est d’avoir bouclé la vente de STX France à la fin de l’année », a déclaré Kong Doo-Pyoung. « Il est regrettable que nous ayons décidé de nous séparer de STX France (…) mais c’était nécessaire car nous avons un besoin urgent de liquidités. »

>> A lire aussi : Le « MSC Meraviglia», plus gros paquebot d'Europe, a été mis à l'eau

Détenteur des deux tiers du capital de STX France depuis 2008, le tiers restant étant aux mains de l’État français, le groupe STX Offshore & Shipuilding, lourdement endetté, sous le contrôle de ses créanciers depuis 2013, dont la banque publique Korea Development Bank, a jusqu’à vendredi pour présenter un plan de restructuration à la justice coréenne et éviter la liquidation.

Le repreneur sera choisi en novembre

A l’approche de cette échéance, les syndicats du dernier grand chantier naval civil français, qui emploie 2.600 salariés, s’inquiètent de leur avenir, bien que le carnet de commandes soit rempli pour les dix prochaines années, avec quatorze paquebots de croisière à construire pour ses deux principaux clients, l’italo-suisse MSC Croisières et l’américain Royal Caribbean.

STX recevra les offres des acheteurs potentiels en octobre, avant de choisir son candidat préféré en novembre, a indiqué le porte-parole, en précisant que plusieurs investisseurs, y compris asiatiques, avaient manifesté leur intérêt.

>> A lire aussi : La région Pays de la Loire prête à mettre la main à la poche pour la reprise de STX