Nantes: L'été bat des records de sécheresse

METEO L'été nantais aura été marqué par deux mois extrêmement secs et un mois d'août exceptionnellement chaud...

Frédéric Brenon
— 
La pataugeoire du parc de Procé à Nantes, sous le soleil.
La pataugeoire du parc de Procé à Nantes, sous le soleil. — S. Salom Gomis/ SIPA

Avec seulement 17,4 mm de pluie tombée en juillet et en août à Nantes, l’été aura été le plus sec depuis l’existence des mesures de Météo-France (1945), rapporte Météo-France. Loin, très loin, des moyennes habituelles de 90 mm d’eau (45,9 mm en juillet, 44,1 en août).

« Les déficits sont très importants dans le sud-ouest (Pays de Retz) et le sud-est (Vignoble) de la Loire-Atlantique. Ça nous place parmi les  comme l’ont été 1993, 1990, 1961 ou 1955. C’est une mauvaise nouvelle pour le monde agricole », commente Christophe Pin, responsable départemental de Météo-France.

Grosse chaleur en août

Si le beau temps était aux  et assez tardif en juillet, août aura été marqué à l’inverse par un record d’ensoleillement. A Nantes, on a ainsi comptabilisé 299 heures de soleil, soit tout de même 72 heures de plus que les normales saisonnières.

Avec 27,5°C de moyenne maximale, le mois d’août 2016 fut aussi le plus chaud depuis 2003, année de la . « Entre le 22 et le 27 août, on a eu six jours consécutifs à plus de 30°C, c’est tout à fait inhabituel », relève Météo France. Un pic de température à 36,3°C a ainsi été mesuré le 23 août, mais il ne bat pas les 36,6°C enregistrés le 19 juillet. Pour mémoire, le record historique de chaleur à Nantes avait été établi le 10 août 2003 avec 39,2°C…

Quant aux dix prochains jours, ils seront un peu du même acabit, selon les . « Les températures resteront au-dessus des normales saisonnières, prévoit Christophe Pin. Il y aura quelques pluies, mais rien de significatif. Ça va aggraver la situation déficitaire en eau. »