Le Mans: Prison avec sursis pour une animatrice qui avait giflé des élèves

JUSTICE La sexagénaire était jugée par le tribunal correctionnel du Mans, mercredi, pour violences sur des enfants lors d’une activité périscolaire...

J.U.

— 

Lors d'une activité périscolaire, un groupe comporte environ 18 élèves et est encadré par un ou deux adultes.
Lors d'une activité périscolaire, un groupe comporte environ 18 élèves et est encadré par un ou deux adultes. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

Elle a reçu sa peine à la veille de la rentrée des classes. Une animatrice a été jugée, mercredi par le tribunal correctionnel du Mans, pour violences sur mineurs de moins de 15 ans, rapporte Ouest-France. La sexagénaire s’en était prise à des enfants lors d’une activité périscolaire qu’elle encadrait, dans une école primaire. Elle a écopé de six mois de prison avec sursis.

Des enfants « mis à terre »

Les faits, qui se sont déroulés à Saint-Marceau dans la Sarthe, remontent au mois d’octobre 2015. Les seize enfants de la classe (entre 9 et 11 ans) s’agitent et des objets volent… La situation dégénère. Alors que la prévenue, qui nie les violences, raconte avoir « haussé le ton », tous les enfants auraient témoigné avoir été « mis à terre » et « reçu des coups et des gifles ».

La sexagénaire, qui a reconnu avoir été « dépassée par les événements », a aussi l’interdiction de pratiquer une activité en lien avec les mineurs pendant cinq ans. Toujours selon Ouest-France, elle a déclaré n’avoir « plus du tout envie » de s’occuper d’enfants.