Loire-Atlantique: Profs, cours, manuels... Les grandes nouveautés de la rentrée

EDUCATION Près de 275.000 élèves effectuent leur rentrée en Loire-Atlantique ce jeudi. Ils vont découvrir pas mal de nouveautés...

Frédéric Brenon

— 

Rentrée scolaire dans un lycée de Nantes (illustration).
Rentrée scolaire dans un lycée de Nantes (illustration). — © Fabrice ELSNER

Plus de 274.000 élèves effectuent leur retour à l’école ce jeudi ou ces prochains jours en Loire-Atlantique. Cette rentrée 2016 est marquée par plusieurs nouveautés. Ce qu’il faut retenir en Loire-Atlantique.

Nombreux nouveaux enseignants en renfort. Quelque 292 postes d’enseignants (261dans le public et 31,5 dans le privé) ont été créés pour la rentrée en Loire-Atlantique. Une dotation, parmi les plus importantes de France, qui visent à répondre à la croissance des effectifs, très forte dans les lycées, et à alléger le nombre d’élèves par classe en primaire.

Des collèges neufs. Deux nouveaux collèges publics ouvrent leurs portes à cette rentrée. L’un à Savenay d’une capacité de 600 à 700 élèves. L’autre à Pontchâteau, qui pourra en accueillir 700 également. Près de 37 millions d’euros auront été dépensés par le conseil départemental.

Une seconde langue et des cours pratiques dès la 5e. Dans le cadre de la grande réforme du collège, une seconde langue vivante sera enseignée dès la 5e. Des enseignements pratiques interdisciplinaires devant aboutir à des réalisons concrètes sont aussi introduits en 5e.

>> A lire aussi : Rentrée scolaire: Pourquoi la réforme du collège va être le casse-tête de la rentrée

Gratuité des manuels scolaires dans les lycées privés. Après la gratuité des manuels dans les lycées publics, mesure phare du conseil régional en 2005, la démarche s’étend pour la première fois aux lycéens du privé cette année.

Des écoles de production. Pour éviter le décrochage scolaire, deux mini-écoles dites « de production » sont créées à Carquefou et au Landreau. Elles proposent aux jeunes de plus de 16 ans en rupture du système éducatif, des formations professionnelles très concrètes avec un diplôme à la clé.

Droit de redoubler et de garder ses notes de Bac. Contrairement aux années précédentes, les élèves ayant échoué aux CAP, BAC et BTS auront l’assurance de pouvoir redoubler. Les candidats au Bac conserveront également leurs notes supérieures ou égales à 10/20.

Une bourse au mérite de 900 euros. A l’initiative du conseil régional, les bacheliers boursiers ayant obtenu une mention « très bien » vont bénéficier d’un chèque de 900 euros pour leur inscription dans l’enseignement supérieur. Près de 800 élèves sont concernés. Attention, il faut en faire la demande.