Pour sa rentrée politique, Hollande tente la positive attitude

POLITIQUE Encouragé par les derniers chiffres du chômage, le président de la République est apparu en porteur de «bonne nouvelle» ce mercredi après-midi près d'Angers...

Frédéric Brenon

— 

François Hollande était à Trélazé (Maine-et-Loire) avec Myraim El-Khomri pour son premier déplacement de rentrée ce mercredi après-midi.
François Hollande était à Trélazé (Maine-et-Loire) avec Myraim El-Khomri pour son premier déplacement de rentrée ce mercredi après-midi. — F.Brenon/20Minutes

De notre envoyé spécial à Trélazé, Frédéric Brenon

Après un conseil des ministres exceptionnel lundi, François Hollande a choisi ce mercredi après-midi Trélazé, près d’Angers, pour effectuer le premier déplacement de sa rentrée politique. Le président de la République s’est rendu, en compagnie de la ministre du Travail Myriam El-Khomri, dans une PME spécialisée dans l’usinage de pièces mécaniques de précision.

Une visite visiblement placée sous le signe de la positive attitude et de la bonne nouvelle. François Hollande était en effet annonciateur des derniers chiffres du chômage, dévoilés quelques minutes plus tard à 18h, et qu’il savait favorables (-0,5 % en juillet).

« La tendance depuis le début de l’année, elle est là »

« Grâce aux dispositifs du gouvernement et à la croissance qui revient, le chômage a commencé à baisser. Toutes les catégories sont concernées, les jeunes comme les seniors. Il y a des bons mois et des moins bons, mais la tendance depuis le début de l’année, elle est là », s’est félicité le chef de l’Etat.

Détendu et souriant malgré la forte chaleur, parfois blagueur, François Hollande a échangé une vingtaine de minutes avec des chefs d’entreprise et salariés, soulignant à chacune de ses interventions les points positifs du récent dispositif « embauche PME », dont « la réussite dépasse les objectifs », du « contrat de génération » ou du «  plan 500.000 formations ».

>> A lire aussi : Un ex-conseiller raconte la naissance du texte, «loin du regard» d'El Khomri

L’industrie (« c’est l’avenir ») ou les PME (« ce sont elles qui font principalement les créations d’emploi ») ont reçu de nombreux encouragements. Même la loi Travail, dont la contestation dans la rue sonnera son grand retour dès le 15 septembre, a eu droit à son lot de bienveillance, le président assurant, en touchant le bras de Myriam El-Khomri, que « le dialogue social se trouvera renforcé grâce à cette loi ».

« Ce qui mine une société, c’est le doute »

« Il faut toujours être porteur d’espoir. Ce qui mine une société, c’est le doute, c’est la crainte », a déclaré le chef de l’Etat en conclusion de sa visite, avant de multiplier les remerciements, poignées de main et selfies (plus d’une vingtaine !) avec les invités.

François Hollande a multiplié les selfies à Trélazé.
François Hollande a multiplié les selfies à Trélazé. - F.Brenon/20Minutes

« Le chômage évolue positivement sur le fond, alors on est content de la bonne nouvelle, reconnaît Gaspard Gantzer, conseiller de François Hollande. Pour autant il n’y a pas d’autosatisfaction, ni cocorico. »

« Il a donné la parole à tout le monde, nous a mis à l’aise, s’étonne Yacine, 21 ans, qui s’apprête à signer un CDI grâce au dispositif « embauche PME » et a pu parler avec le président. Bien sûr, il y a sûrement une part de communication dans cette rencontre. Mais ça n’a pas gâché le moment. »