Angers: Un courrier suspect avec du «liquide visqueux» reçu à la mairie

FAITS DIVERS La lettre est en cours d’analyses alors que les deux agents qui l’ont touchée sont à l’isolement pour l’instant…

Clément Carpentier

— 

Une lettre (illustration)
Une lettre (illustration) — Excessial Calligraphie

C’est une lettre venue des Pays-Bas qui a alerté deux agents de la ville ce jeudi matin à Angers. A l’intérieur, ils ont découvert un « liquide visqueux » selon le communiqué de la préfecture du Maine-et-Loire. On ne sait pas pour l’instant ce que contient ce liquide.

>> A lire aussi : Une fausse enveloppe piégée au courrier du journal «L’Humanité»

Un important périmètre de sécurité

Une chose est sûr, les deux agents ont immédiatement prévenu la Direction départementale de la sécurité publique. Dans un contexte national très lourd, une procédure de sécurité a été déclenchée et un périmètre de sécurité mis en place autour de la mairie. Une dizaine de personnes ont mené l’opération notamment une équipe spécialisée dans les menaces nucléaires, radiologiques, biologiques, chimiques ou explosives.

Aucun symptôme sur les agents pour l’instant

Des analyses sont en cours selon la préfecture pour « une levée de doute radiologique, biologique et chimique ». Elle ajoute que « Les deux agents ayant été en contact avec le courrier ont été isolés pour surveillance et ne présentent actuellement aucun symptôme ».

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Angers alors que la mairie a rouvert ses portes en fin de matinée.

>> A lire aussi : De la poudre suspecte reçue par la Grande Mosquée de Lyon