Nantes: Allez à la plage en train plutôt qu'en voiture, c'est facile

TRANSPORTS Le réseau TER est renforcé et s'adapte aux plagistes jusqu'au 28 août...

F.B.

— 

Des personnes profitent du soleil sur une plage de Pornic en Loire Atlantique. S.Salom-Gomis/Sipa
Des personnes profitent du soleil sur une plage de Pornic en Loire Atlantique. S.Salom-Gomis/Sipa — SIPA

C'est le bon moment d'aller à la plage. Mais quand on habite à Nantes, encore faut-il avoir une voiture et être prêt à assumer les embouteillages au retour. Une autre solution s'offre pourtant aux Nantais: le train. 

Au nord de la Loire, le réseau TER permet en effet de rallier des stations balnéaires comme le Croisic, le Pouliguen, la Baule, Pornichet et Saint-Nazaire. Au sud de la Loire, on peut aussi rejoindre Pornic, La Bernerie, Les Moutiers-en-Retz et même Noirmoutier, Fromentine, Saint-Jean-de-Monts, Saint-Gilles-Croix-de-Vie et les Sables d'Olonne en Vendée.

Davantage de TER, même le soir

Pour faciliter les déplacements, le conseil régional des Pays de la Loire renouvelle son opération «Le train des plages». Jusqu'au 28 août, 15 circulations (8 allers et 7 retours) par jour sont exceptionnellement proposées entre Nantes et Pornic (1h de trajet) et 19 circulations (10 allers et 9 retours) entre Nantes et Saint-Gilles-Croix-de-Vie (1h15 de trajet). Des trains supplémentaires sont aussi affrétés en fin de journée les samedis 9 et 23 juillet ainsi que les samedis 6 et 20 août 2016 pour jouer les prolongations à la page.

Quant au prix, le forfait Tribu permet de voyagez tout l'été de 1 à 5 personnes en illimité pendant deux jours consécutifs au prix de 45 euros. Idéal pour le week-end. Le tarif de base varie, sinon, de 19,80 euros à 40,80 euros l'aller-retour selon la destination et le jour choisi.