Mouvement de panique à Nantes: «On est encore tous choqués», confie le gérant du Café du commerce

FAITS DIVERS Un énorme mouvement de foule a fait quelques blessés légers dimanche soir, place du Commerce, pendant la finale de l'Euro 2016...

Frédéric Brenon
— 
Plus d'un millier de supporters se sont rassemblés autour du Café du commerce dimanche soir à Nantes.
Plus d'un millier de supporters se sont rassemblés autour du Café du commerce dimanche soir à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Au lendemain du mouvement de panique qui s’est produit place du Commerce lors de la retransmission de la finale de l’Euro 2016, les témoins de la scène restent marqués par l’incident qui n’a, heureusement, fait que quelques blessés légers.

Vers 23h30, alors que plusieurs centaines de personnes étaient massées devant les écrans extérieurs installés par les bars, un début de bagarre a suscité un affolement contagieux. En quelques secondes, la foule s’est mise à fuir les terrasses, renversant tables et chaises sur son passage.

« C’est allé très vite »

« Une bande d’individus cherchait la bagarre depuis quelques minutes. On a prévenu la police mais elle n’a pas eu le temps d’intervenir. Il y a eu un début de rixe, un couteau a semble-t-il été brandi, certains disent avoir entendu un bruit de pétard. C’est parti comme ça, de pas grand-chose en fait, et c’est allé très vite », raconte Johann Lehours, gérant du Café du commerce.



Des portables et sacs ont disparu

Dans la cohue, des gens sont tombés, d’autres se sont précipités à l’intérieur. De la vaisselle et du mobilier ont été endommagés, de même qu’un écran de télévision et des enceintes. Des consommateurs sont partis sans payer. Des effets personnels ont aussi disparu.

« Une vingtaine de portables et une quinzaine de sacs à main n’ont pas été retrouvés. On a pourtant balayé toute la place. Ce n’est pas normal ! Je pense que cette bagarre a été déclenchée sciemment pour semer le désordre et voler les clients », est convaincu Johann Lehours, qui entend déposer plainte contre X ce mardi au commissariat.

« Les gens étaient en pleurs »

« Que ce soient les clients ou le personnel, c’était la stupeur, on était abasourdis, poursuit le gérant du Café du commerce. Aujourd’hui encore, on est tous choqués. On a eu de la chance de ne pas avoir eu plus de victimes. Je suis amer car l’ambiance était jusque-là formidable, il y avait beaucoup de familles. Ce qui m’a marqué, c’est la fragilité des gens. Ils étaient en pleurs. Ils ont vraiment cru à un attentat. »

Un succès commercial et populaire

La place du Commerce, et le Café du commerce en particulier, était devenue l’un des lieux préférés des Nantais pour suivre les matches de l’Euro 2016. L’affluence était telle dimanche soir que plusieurs supporters étaient grimpés sur les kiosques des fleuristes.



« On a voulu jouer le jeu de l’Euro à 200 %. Comme il n’y avait pas d’écran géant en centre-ville, on a ressenti une frustration des fans, justifie Johann Lehours. On a donc investi, proposé des animations. Les retours sont très positifs. D’un point de vue commercial, cela a compensé les pertes d’exploitation des mois précédents avec les manifestations. Nous sommes juste tristes de finir sur cet épisode. »